Près de 50 estampes d’Alfred Pellan seront mises aux enchères au profit de la Fondation du Musée national des beaux-arts de Québec. L’annonce survient quelques semaines seulement après celle, avortée, d’une murale de l’artiste par la ville de Granby.

Alexandre Vigneault Alexandre Vigneault
La Presse

Les estampes qui feront l’objet d’un encan en ligne tenu du 7 au 21 avril proviennent d’un legs de Madeleine Polineso-Pelland à la Fondation du MNBAQ fait en 2010. Elles ont été regroupées en cinq thématiques : Femmes sublimées, Polychromées, Paysages surréalistes, Bêtes imaginées et Théâtre. Le catalogue complet des œuvres mises aux enchères par la Maison Effel sera disponible le 7 avril.

Plus tôt ce mois-ci, la mise aux enchères de la murale représentant Saint-Patrick par la ville de Granby a avorté, faute d’acheteur. Elle était menacée de démolition, mais le ministère de la Culture et des communications a débloqué 50 000 $ pour protéger et préserver l’œuvre qui date de 1958.