(Ottawa) Le Musée des beaux-arts du Canada (MBAC) a nommé deux femmes dans des postes nouvellement créés qui visent à encourager la diversité et l’inclusivité au sein de l’organisation.

La Presse Canadienne

Angela Cassie sera vice-présidente à la transformation stratégique et à l’inclusion, tandis que Tania Lafrenière sera vice-présidente principale aux personnes, à la culture et à l’appartenance, a annoncé mardi le MBAC.

Mme Cassie entrera en fonctions après avoir occupé de nombreux postes de direction au Musée canadien des droits de la personne à Winnipeg, y compris en gestion opérationnelle. Auparavant, elle a travaillé au ministère du Patrimoine canadien.

Mme Lafrenière a travaillé comme chef des ressources humaines à CBC-Radio-Canada et a occupé des postes de direction au sein de Groupe Nordik, de l’Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC) et de la Croix-Rouge canadienne.

En 2019, elle a créé sa propre agence-conseil, et le MBAC affirme qu’elle « mettra en œuvre une nouvelle approche de gestion des RH centrée sur les personnes » et qu’elle créera, dans les années à venir, « une véritable culture de collaboration ».

Les deux postes sont créés au moment où le MBAC cherche à élaborer son premier plan stratégique, axé sur la modernisation de l’organisation pour la rendre plus représentative du Canada. Le plan, qui sera rendu public au premier trimestre, sera axé sur « la justice, l’équité, la diversité et l’inclusion » au MBAC.

En novembre dernier, Barbara Stead-Coyle est devenue directrice générale de la Fondation du MBAC, arrivant du secteur des soins de santé à but non lucratif où elle était connue pour sa « vaste expérience de PDG à la tête de transformations stratégiques au niveau national et régional, ainsi (que son) fort impact sur la collecte de fonds ».