(Paris) En cette période de confinement, les ventes aux enchères en ligne se portent bien sur le site de Drouot, avec une grande affluence et des taux élevés de lots vendus, a indiqué lundi à l’AFP le responsable des opérations digitales de l’Hôtel des ventes français.

Agence France-Presse

Alors que l’emblématique Hôtel Drouot a fermé ses portes à la suite des mesures de confinement liées à l’épidémie de coronavirus, drouotonline.com tourne à plein régime. Les commissaires priseurs y opèrent seuls, ou avec des clercs et cyberclercs à distance.

« Ce week-end, six ventes en direct ont été retransmises en temps réel par vidéo, et les opérateurs se montraient très satisfaits », a observé Antoine de Rochefort, responsable de Drouot Digital. « Depuis le confinement, pour les ventes en France de mobilier et d’objets d’art, on a relevé de deux à trois plus d’inscriptions » qu’à l’ordinaire.

Grand succès aussi pour une vente de bandes dessinées de la maison Millon Belgique, qui sur l’internet était accessible sur drouotonline.com : « 697 lots ont été proposés en ligne et sur ordre. Le taux d’invendus a été très faible. 769 des 864 inscrits se sont connectés. Une foule comme on n’en voit jamais dans une salle », selon M. de Rochefort.

Certains opérateurs ont converti leur vente, initialement prévue en direct, en vente sur l’internet avec compte à rebours (vente dite « timed sale »). Ce type de vente permet à l’opérateur de la gérer seul.

« Nous avons actuellement 31 ventes en ligne en cours sur le site, la plupart avaient été conçues dès le départ comme des ventes en ligne et n’ont donc pas été affectées par le confinement », a précisé M. de Rochefort.

Quant au gardiennage des objets, les maisons de vente acceptent de l’assurer gratuitement jusqu’à la fin du confinement, conformément aux consignes qui leur ont été données.

Parmi les trois plus grosses maisons d’enchères, Christie’s n’effectue pas de ventes en ligne, mais uniquement par téléphone pendant des ventes physiques. Et toutes celles-ci ont été repoussées.

Autre grand acteur du secteur, Sotheby’s, pour sa part, « envisage un certain nombre de formats afin que les ventes se déroulent de la manière la plus efficace possible ». Les ventes en ligne se poursuivront selon les dates prévues, affirme-t-elle. À New York, plusieurs de ses grandes ventes de printemps ont été transférées en ligne.