Parisian Laundry et Antoine Ertaskiran ont décidé de fusionner leurs activités, a appris La Presse. La nouvelle entité opérera sous le nom de Bradley Ertaskiran, dont l’ouverture officielle est prévue pour janvier prochain.

Éric Clément Éric Clément
La Presse

« Partageant une passion commune et une vision singulière de l’art contemporain, Antoine Ertaskiran et moi-même avons maintenant choisi d’unir nos forces, a exprimé Megan Bradley, directrice et propriétaire de Parisian Laundry, dans un courriel envoyé à La Presse. Je nourris le plus grand respect pour mon collègue Antoine, qui, au cours des huit dernières années, est parvenu à hisser sa galerie parmi les plus reconnues au pays. »

Megan Bradley a récemment eu la possibilité de devenir propriétaire de Parisian Laundry et de poursuivre ce que le fondateur de la galerie, Nick Tedeschi, a accompli.

Prenant acte des changements intervenant au sein du marché de l’art (notamment les ventes et achats en ligne), Megan Bradley et Antoine Ertaskiran ont estimé que l’avenir de leurs affaires passait par une alliance de leurs expertises et de leurs actifs.

Fondée en 2012 par Antoine Ertaskiran, le fils d’un galeriste parisien spécialiste en icônes russes et grecques, la galerie Antoine Ertaskiran représente actuellement des artistes tels que Jon Rafman, Aude Moreau, Nicolas Grenier, Jessica Eaton, Mathieu Beauséjour, Jacynthe Carrier, Dominique Pétrin, Kim Dorland, Luce Meunier ou encore Martin Golland.

Située dans un édifice datant de 1929 et ayant fait office de buanderie commerciale pendant près d’un demi-siècle, la galerie Parisian Laundry représente actuellement également de grandes pointures de l’art telles que BGL, Janet Werner, Carlos & Jason Sanchez, Celia Perrin Sidarous, David Armstrong Six, Marie-Michelle Deschamps, Joseph Tisiga, Rick Leong ou encore Erin Shirreff.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE

Première expo solo de l’artiste Grier Edmundson présentée à la galerie Parisian Laundry en février 2018.

« C’est par la mise en commun de nos programmations rigoureuses, de nos réputations et de nos réseaux respectifs, que nous renforcerons notre visibilité ici et ailleurs, tout en exerçant une influence encore plus déterminante dans le monde de l’art contemporain », estime Megan Bradley.

La galerie Bradley Ertaskiran sera située au 3550, rue Saint-Antoine Ouest, à Montréal, là où se trouve actuellement la Parisian Laundry. Des modifications seront prochainement apportées à l’étage principal du bâtiment pour tenir compte de ce projet commun. Les deux galeries cesseront leurs activités le 31 décembre.

Infos : antoineertaskiran.com  ; parisianlaundry.com