(Paris) Le street art se déploie à Paris : le duo d’artistes français Ella et Pitr a entrepris de peindre la plus grande fresque d’Europe sur le toit d’un centre d’exposition à Paris, une œuvre qui sera coupée en son milieu par le périphérique.

Agence France-Presse

Ella & Pitr sont déjà connus pour leurs fresques monumentales sur des toits, des champs, des façades. Ils vont battre leur propre record, une œuvre en Norvège réalisée en 2015 pour le Nuart Festival.

Pulvérisateurs à la main, combinaisons maculées de peinture, ils s’affairaient jeudi avec d’autres volontaires de l’association Art en ville, à recouvrir une surface de 2,3 hectares (4 terrains de football). Une œuvre qui sera visible depuis le toit-terrasse du pavillon 7 du centre Paris-Expo et qui nécessite une dizaine de jours de travail. Le chantier devrait s’achever lundi ou mardi, en fonction des conditions météo.

PHOTO DOMINIQUE FAGET, AFP

Ella & Pitr s’affairaient jeudi avec d’autres volontaires de l’association Art en ville, à recouvrir une surface de 2,3 hectares (4 terrains de football).

Quelques formes apparaissent déjà ici et là sur le sol : ce qui semble une baleine géante noire ne sera qu’une paupière de femme quand la fresque achevée pourra être filmée du ciel.

Ella & Pitr ont en effet commencé à représenter l’un de leurs personnages fétiches : une dame âgée, posée dans un environnement urbain, qui observera sereinement et avec recul le tumulte environnant, et notamment l’axe le plus bruyant, que constituent les 2x3 voies du « périph ».

PHOTO DOMINIQUE FAGET, AFP

L’œuvre sera visible depuis le toit-terrasse du pavillon 7 du centre Paris-Expo et nécessite une dizaine de jours de travail. Le chantier devrait s’achever lundi ou mardi, en fonction des conditions météo.

Dans le cadre sans charme d’une gigantesque foire commerciale où l’homme est seul dans la foule, leur œuvre « doit créer du mouvement et être piquante, et non confortable et tiède, comme souvent ces fresques décoratives sur les immeubles qui suivent les effets de mode et questionnent sur l’avenir du street art », disent-ils.

Un sac géant en plastique peint donnera l’impression de voler sur la scène, préoccupation environnementale oblige.

L’œuvre sera diffusée en ligne, via des photographies prises par drone et une vidéo.

PHOTO DOMINIQUE FAGET, AFP

Ella & Pitr sont déjà connus pour leurs fresques monumentales sur des toits, des champs, des façades.

Ella et Pitr, 34 et 37 ans, forment un duo artistique depuis 2007. Maîtres du collage et de l’affichage de rue, ils ont créé des grands personnages coincés dans leur cadre, qui dorment dans la ville.

Interrogé par l’AFP sur le nom de l’œuvre, Pitr s’amuse : « On avait pensé Elle pensait à son potager. Finalement on a choisi : Qu’est ce qu’on mange ce soir ? Et quel temps fera-t-il demain ? ».