Le plus mexicain des artistes visuels québécois, René Derouin, a connu tout un succès avec la présentation, au Mexique, de son oeuvre Le mur des rapaces (El muro de los rapaces).

Mis à jour le 10 juill. 2018
Éric Clément LA PRESSE

La grande fresque a été présentée, jeudi et vendredi derniers, au Centro Cultural Roberto Cantoral et au Museo Nacional de la Estampa de Mexico, avant de faire l'objet d'une conférence à Puebla, samedi.

L'oeuvre qui décrie l'austérité et les bassesses politiques a fait l'objet de plusieurs reportages de médias mexicains tels que La Jornada, El Porvenir, 20 Minutos, El Economista et La Razón.

Photo fournie par René Derouin

Version québécoise du Mur des rapaces, de René Derouin