Des chercheurs du musée Mauritshuis à La Haye utilisent les plus récentes technologies pour examiner de plus près l'une de leurs toiles les plus précieuses, La jeune fille à la perle de Johannes Vermeer. Et le public est invité à les regarder.

ASSOCIATED PRESS

Pendant deux semaines à compter de lundi, des experts utilisent plusieurs machines pour se pencher sur le chef-d'oeuvre du 17e siècle représentant une jeune femme dont le regard énigmatique lui a valu le surnom de Mona Lisa néerlandaise.

La directrice du Mauritshuis, Emilie Gordenker, précise que la toile a été étudiée pour la dernière fois en 1994, lors d'un projet de conservation.

Depuis, la technologie a progressé et le musée estime que les méthodes non invasives d'analyse actuelles pourront offrir de nouvelles informations quant à la façon dont Vermeer a peint la jeune fille et au matériel utilisé.