Une peinture de Jackson Pollock a atteint mercredi aux enchères chez Christie's à New York le prix record de 58,4 millions de dollars, une oeuvre de Jean-Michel Basquiat atteignant quant à elle 48,8 millions de dollars, là encore un record.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Number 19, 1948, de Jackson Pollock, est caractéristique de la technique dite du «dripping» que l'artiste a beaucoup employée et qui consiste à faire s'écouler la peinture sur la toile depuis un récipient percé.

Estimée entre 25 et 35 millions de dollars, la toile a finalement été cédée à un nouveau prix record pour l'artiste dans une vente aux enchères, même si certaines de ses toiles sont réputées avoir été échangées à des prix encore plus élevé dans des transactions privées.

Dustheads, de Jean-Michel Basquiat, a quant à elle trouvé preneur pour la somme record de 48,8 millions de dollars, là encore bien au-delà de l'estimation de 25 à 35 millions.

Cette vente record survient au lendemain d'un autre record, celle d'Onement VI du peintre américain Barnett Newman, cédé pour 43,84 millions de dollars chez Sotheby's à New York mardi.