Source ID:news·20120402·LA·0046; App Source:cedromItem

MBAM: s'éblouir avec les oreilles

Deux oeuvres de la collection européenne du MBAM... (Photos fournies par le Musée des beaux arts de Montréal)

Agrandir

Deux oeuvres de la collection européenne du MBAM intégrées au parcours musical du musée: Le couronnement de la Vierge, de Niccolò di Pietro Gerini, et Femme jouant du luth, de Michiel van Musscher.

Photos fournies par le Musée des beaux arts de Montréal

Expérience unique en son genre, le parcours musical gratuit qui vient d'être créé au Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) pour visiter la collection d'art européen est une initiative qui va ravir tant les amateurs d'arts visuels que les mélomanes. Un audioguide qui permet d'observer des merveilles avec... les oreilles.

«Nous avons une collection européenne unique au Québec, c'est un grand privilège, alors il fallait que l'on reconsidère la façon de la visiter et en valoriser la beauté», avait prévenu Nathalie Bondil, directrice et conservatrice en chef du MBAM lundi dernier, avant que les médias ne fassent l'expérience du premier audioguide musical au Canada, outil culturel conçu avec le soutien de la Fondation Arte Musica.

Désormais, la visite de la collection d'art européen du pavillon Jean-Noël Desmarais va au-delà de la lecture des cartels placés près des oeuvres pour les décrire. Sur les trois étages de la collection, depuis les maîtres anciens jusqu'à l'art moderne, on peut découvrir les oeuvres à son rythme et, pour 52 tableaux et sculptures, un nombre surplombe l'oeuvre avec le signe d'une note de musique. On inscrit ce nombre dans l'audioguide et on découvre alors un morceau de musique associé à l'oeuvre.

«Les tableaux sont rattachés à la réalité musicale de l'époque», explique Claude Nadon, professeur à la retraite qui a participé à l'élaboration du parcours. «On a fait varier les styles de musique pour que le contraste sonore accentue le contraste pictural», ajoute François Filiatrault, conférencier et consultant en musiques anciennes qui l'a réalisé.

Au total, l'audioguide contient 3h20 de musique et des explications sur les pièces. Visiter la collection en prenant son temps et en écoutant la musique devant des oeuvres procure un énorme plaisir, une émotion et une impression de grande intimité. Le musée a ajouté des fauteuils, des canapés et des bancs pour qu'on puisse apprécier dans le confort cette union entre le pictural et le phonique.

La musique a été sélectionnée avec soin. «Nous avons choisi les meilleures interprétations», dit M. Nadon. La musique classique domine dans le choix des morceaux, mais, pour les oeuvres les plus récentes, on peut écouter des extraits de musique de films, quelques chansons populaires et du jazz.

En harmonie

Le parcours chronologique comprend les maîtres du Moyen-Âge jusqu'à la Belle époque, les oeuvres de la galerie Napoléon (données par Ben Weider) et les chefs-d'oeuvre de Daumier à Picasso.

Pour la période médiévale, par exemple, on retrouve des morceaux polyphoniques et des chants religieux, comme le Ave maris stella ou l'Ave regina caelorum pour Le couronnement de la Vierge (vers 1390), de Niccolò di Pietro Gerini, où les instruments que portent les anges du tableau se retrouvent dans la musique écoutée.

Le tableau Femme jouant du luth (1680), de Michiel van Musscher, est combiné à une gigue pour luth de Jacques Gallot (1625-1695). Le Concert à quatre parties pour cordes de Marc-Antoine Charpentier accompagne la grande toile Sénateurs et légats romains de Jean Lemaire.

Et dans la période moderne, on a associé une oeuvre du guitariste de jazz Jim Hall (seul artiste encore vivant du parcours) à la toile contemporaine Tête de Joan Miró.

L'association entre arts visuels et musique dans les salles d'exposition du MBAM est une initiative de Nathalie Bondil, amorcée en 2009 avec l'exposition Van Dongen: un fauve en ville, puis avec Le verre selon Tiffany: la couleur en fusion et J.W. Waterhouse: le jardin des sortilèges, en 2010. Elle est aussi manifeste au sein du nouveau pavillon d'art canadien et européen avec la salle de concert Bourgie créée dans l'ex-église Erskine and American.

Pour ce parcours musical enrichissant, plutôt que d'utiliser l'audioguide du musée, on peut aussi télécharger, sur une tablette interactive ou sur un téléphone intelligent, une application de Kanvasys mise au point par Idéeclic, en se rendant sur l'App Store de iTunes. On peut aussi apporter ses propres écouteurs pour ce parcours musical qui est un grand moment culturel.

Info: www.mbam.qc.ca




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer