Inspirée du livre The Medium is the Massage, de Marshall McLuhan, l'installation Le salon de Massage McLuhan est présentée à la satosphère de la Société des arts technologiques dès mercredi: une expérience d'immersion dans l'univers du théoricien canadien de la communication, à l'occasion de son 100e anniversaire de naissance.

Mis à jour le 14 nov. 2011
Éric Clément LA PRESSE

L'oeuvre interactive de Luc Courchesne est à l'origine une commande de Toronto pour la Nuit blanche. Le créateur montréalais en arts interactifs a eu l'idée de célébrer cet anniversaire en rendant hommage au regard avant-gardiste de McLuhan qui avait prévu dans les années 60 la capacité de l'Homme à créer des espaces de communication universels.

«Il avait prévu la société relationnelle, l'engagement, la collaboration, le retour à l'oralité, dit Luc Courchesne. La puissance de ses aphorismes dépasse ce qu'il pouvait imaginer, avec notamment la force des médias sociaux et les nouveaux types de pouvoir populaire.»

L'installation de Luc Courchesne s'appelle Le salon de Massage McLuhan, car Marshall McLuhan croyait beaucoup en la puissance de l'humour. «Pour lui, l'humour était une force de l'intelligence, dit-il. Le livre publié en 1967 devait s'appeler The Medium is the Message, vu sa théorie selon laquelle le message, c'est le médium, et non pas son contenu. Mais il y a eu une faute de typographie et c'est devenu The Medium is the Massage. Il a adoré. C'est pour ça qu'on a appelé l'expérience Le salon de Massage McLuhan. Dans notre cas, le médium, c'est l'immersion. Le vrai message est d'être en immersion, peu importe le contenu.»

Durant la présentation, les spectateurs seront placés au centre du dôme de 18 mètres de diamètre de la satosphère. Muni d'une télécommande qu'il actionnera à sa guise, Luc Courchesne se «déplacera» à l'intérieur du livre The Medium is the Massage dont chaque page a été redéployée dans un espace 3D.

«En me déplaçant, je m'approche d'une page, j'entends le son de la page qui correspond à sa lecture. En m'éloignant, on entend une rumeur qui correspond à la lecture de toutes les pages du livre, explique-t-il. Il s'agit d'un jardin sons et images dans lequel on se déplace pour revisiter le livre.»

Les spectateurs pourront naviguer à travers l'oeuvre de McLuhan en utilisant la télécommande pendant quelques minutes. Cette activité de la SAT se veut culturelle, technologique et aussi festive et culinaire. On pourra donc assister à l'exploration de l'oeuvre de McLuhan et en sortir pour aller se restaurer ou boire un coup au Foodlab, installé près de la salle circulaire.

Le salon de Massage McLuhan, du mercredi au samedi, jusqu'au 10 décembre, de 17h à 20h à la SAT. Entrée libre.