Une exposition marquant les 30 ans de la troupe de danse La La La Human Steps créée en 1980 par Édouard Lock a été inaugurée ce mardi après-midi dans la salle d'exposition de l'Espace culturel Georges-Émile Lapalme, à la Place des Arts.

Publié le 12 avr. 2011
Éric Clément LA PRESSE

L'exposition consiste en 26 photographies prises par Édouard Lock, six extraits musicaux de six chorégraphies de la troupe (New Demons, Infante, C'est destroy, 2, Exaucé/Salt, Amelia et Amjad) et plusieurs vidéos des spectacles, notamment l'intégral du film sur Amélia.

Les photos permettent de retrouver les danseurs et artistes qui ont tracé les 30 ans de la compagnie de danse contemporaine propulsée dès 1985 à l'avant-scène de la danse internationale: évidemment Louise Lecavalier mais aussi Michel Lemieux, Marc Béland, Claude Godin, Michael Dolan, Naomi Stikeman, Nathalie Gareau ou Rick Gavin Tjia.

Les thèmes musicaux des spectacles permettent de renouer avec la grande variété sonore des shows de La La La Human Steps et de noter une évolution entre la musique de Kadir Darvesh de 1987 pour New Demons et celles d'Amelia (2002) ou Amjad (2007), beaucoup plus classiques.

Évidemment, les vidéos permettent de nous rappeler, s'il était besoin, combien Lock et ses La La La ont apporté à la scène artistique québécoise et internationale, influençant d'autres arts comme ceux du cirque.

Présent au vernissage, Édouard Lock a dit à La Presse que le «dialogue de la compagnie a été pendant longtemps un dialogue extrême qui n'était pas nécessairement encouragé» mais il note que «le dialogue de la danse est un peu moins à voix basse qu'à l'époque».

Édouard Lock a photographié des centaines de fois des expressions des artistes qui ont travaillé avec lui.

«L'idée était de créer un patrimoine pour la danse car les gens ne pensaient pas futur, dit-il. Si le théâtre ou la littérature étaient comme la danse, il ne resterait pas grand chose. Un médium tridimensionnel serait très utile pour la danse qui vit le plus souvent dans le souvenir des gens.»

L'exposition est organisée à la Place des arts car Édouard Lock et La La Human Steps présenteront leur nouvelle création, les 5, 6 et 7 mai prochains à la salle Wilfrid-Pelletier.

«La première de cette création, qui n'a pas encore de nom, a été présentée à Amsterdam cet hiver, puis ensuite en Espagne et en Italie, dit Édouard Lock. Peut-être lui trouverai-je un nom avant la dernière!»