L'exposition ABBAWORLD ouvrira ses portes au public à Londres, mercredi. L'événement, qui est présenté comme un croisement entre un musée et un parc d'attractions, rend hommage au groupe suédois qui a vendu 400 millions d'albums depuis les années 1970.

ASSOCIATED PRESS

Deux membres du groupe, Bjorn Ulvaeus et Anna-Frid Lyngstad, seront sur place pour l'inauguration. Les organisateurs affirment que l'exposition offre suffisamment de music, d'objets rares et de souvenirs pour satisfaire même les fans les plus mordus.La musique d'Abba est d'ailleurs omniprésente dans ABBAWORLD, allant de l'exubérante Dancing Queen à la triste The Winner Takes It All - qui nous rappelle que si l'aventure Abba a débuté avec deux couples mariés, elle a pris fin avec deux couples divorcés.

L'exposition raconte l'histoire du groupe dans 25 pièces réparties sur 2800 mètres carrés. Des présentoirs de verre protègent les costumes flamboyants que portaient les membres du groupe. Les visiteurs ont aussi droit à une reproduction de Polar Studios, où le groupe enregistrait sa musique, et du petit chalet en bord de mer, près de Stockholm, où Ulvaeus et Benny Anderson la composaient.

On retrouve aussi, dans un coin, l'hélicoptère qui apparaissait sur la couverture de l'album Arrival, en 1976.

L'exposition comprend par ailleurs plusieurs éléments interactifs qui permettent aux visiteurs de répondre à des questions, de recréer les chansons avec un pupitre de mélange, ou de chanter et danser avec un Abba «holographique».

Andersson, Ulvaeus, Lyngstad et Agnetha Faltskog appuient tous le projet, et ils ont fait don d'objets rares ou d'entrevues qui sont présentés un peu partout.

Les organisateurs espèrent en faire un lieu de pèlerinage comparable à Graceland pour les fans d'Elvis Presley ou au Beatles Story, à Liverpool.

L'exposition partira toutefois en tournée à la fin de sa présence londonienne, en mars. Des versions devraient aussi voir le jour en Australie et à New York d'ici la fin de l'année.