Un événement phare du théâtre, de la nouvelle danse et des arts émergents, ZH Festival (Zone Homa), fera une pause l’été prochain.

Luc Boulanger Luc Boulanger
La Presse

Fondé en 2009, l’événement, qui se déroule dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve à Montréal, a hébergé plus de 400 créations et laboratoires de 2500 artistes en une décennie ; ce qui en fait un véritable incubateur de projets artistiques en tout genre.

« Cette décision vient du cœur et reflète les valeurs de l’organisme », explique Mellissa Larivière, cofondatrice et directrice générale et artistique de ZH, dans un communiqué envoyé aux médias jeudi après-midi.

« Je réfléchis depuis longtemps à la pression à laquelle les artistes en début de carrière sont exposés et au rythme effréné des productions qui s’enchaînent, soutient la directrice. J’ai créé ZH pour répondre à un besoin du milieu, celui de se doter d’un réel laboratoire de création.

« Aujourd’hui, les artistes et les artisans culturels sont pressés de créer à un rythme vertigineux. Nous devons offrir aux créateurs et aux créatrices du temps de qualité et des moyens pour y arriver ; c’est pourquoi nous nous donnons maintenant le droit à une pause et nous nous imposons un devoir de lenteur afin d’instaurer de meilleures conditions artistiques. »

Cette année de réflexion permettra aux organisateurs de déterminer « les orientations futures, de repenser la formule de l’événement et de consolider les finances de l’organisme ».

On affirme aussi que ZH sera de retour en 2021.