L'important incendie survenu tôt mardi à l'Élysée Montmartre, une salle de concerts du XVIIIe arrondissement de Paris, était totalement maîtrisé en fin de matinée mais a causé d'importants dégâts, sans faire de victime, a-t-on appris auprès des pompiers et de la police.

Publié le 22 mars 2011
AGENCE FRANCE-PRESSE

Le sinistre, survenu vers 8 h, était «totalement maîtrisé» vers 11 h 30 mais «l'intérieur (de la salle de concerts) est très abîmé», a dit à l'AFP une source policière.

L'incendie n'a pas fait de blessé, a déclaré à la presse le commissaire du XVIIIe arrondissement, Mathieu Clouzeau.

«On part a priori sur une hypothèse accidentelle, une suspicion de court-circuit. C'est une femme de ménage qui, en allumant la lumière, a vu des étincelles. L'incendie s'est ensuite propagé dans l'Élysée Montmartre», a déclaré le policier.

Plusieurs riverains, entre les métros Pigalle et Anvers, avaient été évacués par précaution.

De la fumée s'échappait encore en fin de matinée par le haut du bâtiment sis 72, boulevard de Rochechouart, a constaté un journaliste de l'AFP, qui a vu un substitut du procureur de la République de Paris, le propriétaire de l'Élysée Montmartre, des policiers et des pompiers entrer dans le bâtiment.

Neuf centres de secours, 18 engins et 72 pompiers avaient été mobilisés, a précisé à l'AFP un porte-parole des sapeurs-pompiers de Paris.

Créé en 1807 au pied du Sacré Coeur, l'Élysée Montmartre, où a ensuite été installée une charpente métallique de Gustave Eiffel, a été l'un des lieux de naissance du french cancan. Il a servi de décor à certaines des plus fameuses toiles du peintre Toulouse-Lautrec.