Ils sont beaux, musclés, vaillants. Mais un d'entre eux aura un atout sur les autres: il est riche. Et pas rien qu'un peu, multimillionnaire.

Richard Therrien

Aux facteurs d'amour et de séduction, l'équipe d'Occupation double ajoute l'appât du gain pour sa cinquième saison. Une donnée qui biaisera peut-être le jugement déjà très émoustillé des filles.

Et pour brouiller les cartes encore plus, OD choisit cette année d'inverser le jeu de pouvoir en confiant aux gars la possibilité d'éliminer les filles. Ce seront donc ces dames qui devront défiler devant ces messieurs, le soir de la première à TVA, le jeudi 25 septembre à 20h.

>>> Consultez le blogue télé de Richard Therrien

Alors qu'on peut habituellement vous montrer les filles en primeur, ce sont les gars qui font la une de notre cahier aujourd'hui. Sept hommes bien décidés à repartir avec la femme de leur vie. Inutile, leur dirais-je, puisque tous les couples formés dans cette télé-réalité se sont dissous.

Le candidat au portefeuille bien garni s'appelle Luc Poirier, a 33 ans, et est entrepreneur immobilier. Il possède plusieurs terrains, dont un à l'Île Charron, près des Îles-de-Boucherville, qu'il a voulu faire décontaminer, et le domaine Saint-Bruno-sur-le-Lac. Une simple recherche dans Internet permet de voir des photos de l'homme et des articles sur Les Investissements Luc Poirier Inc.

Le producteur au contenu d'OD, Nicolas Lemay, va même jusqu'à affirmer que Luc Poirier est le candidat le plus riche de toute l'histoire des émissions de télé-réalité au monde, une donnée impossible à vérifier. «En tout cas, il n'est pas là pour gagner la maison», dit-il.

Luc Poirier a laissé entendre hier qu'il ne voulait pas révéler sa richesse aux autres concurrents durant le jeu. Ça finira par se savoir. Poirier n'a pas toujours été riche, il a même habité dans des HLM à Longueuil durant son enfance.

Les autres mâles sont Cédrik, 23 ans, étudiant en finance, Christian, 27 ans, orthothérapeute et entraîneur, Guillaume, 23 ans, diplômé en biologie médicale, Rémi, 34 ans, concepteur de jeux vidéo, Samuel, 28 ans, étudiant en finance à l'Université Laval, et le dernier, mais non le moindre, Mathieu, 24 ans, un plombier viril et tatoué, un peu rustre et guitariste dans un groupe punk.

Quant aux filles, elles seront 10 le premier soir, mais pas pour longtemps, puisque les gars devront en éliminer dès le premier soir. La seule candidate de Québec, Patricia, 30 ans, a enseigné à l'école des Grands-Saules (Ste-Monique et des Écrivains). Parmi les autres figurent Misty, qui souhaite être surnommée la beach girl, et Olivia, une Française d'origine installée à Brossard. Carole-Ann, de Gatineau, risque de déranger par son franc-parler.

L'équipe se réjouit d'avoir recruté des candidats un peu plus vieux, de 19 à 34 ans. Deux mille candidatures ont été reçues, un record. L'émission de Joël Legendre a beau s'attirer les pires railleries, elle a attiré en moyenne 1 768 000 fidèles l'automne dernier. Réjouissant pour les fans, décourageant pour moi. En plus de l'émission de 90 minutes le jeudi soir, deux émissions de 30 minutes sont prévues le mardi et le mercredi à 19h.

Encore cette année, les candidats auront droit à une vie de rêve, dont une première escale en Asie, ce qui réjouira sûrement Carole-Ann, qui n'a pas été «plus loin qu'à Thetford Mines», nous a-t-elle dit.

Les Gémeaux profitent de Véro

L'arrivée de Véronique Cloutier à l'animation du Gala des Prix Gémeaux a fait passer de 937 000 à 1 425 000 le nombre de téléspectateurs, dimanche soir à Radio-Canada. C'est plus que La poule aux oeufs d'or - Gala country 2008, qu'ont suivi 1 124 000 accros à TVA. Lundi, Les Parent a tenu le coup contre l'émission pré-saison des Auditions de Star Académie à 1 004 000 pour Radio-Canada contre 1 102 000 pour TVA. En moyenne 625 000 téléspectateurs n'ont pas voulu manquer l'excellente première de la série Les hauts et les bas de Sophie Paquin.