Le 18e son Souper dégustation homards de la Fondation Hôpital Charles-LeMoyne, qui s'est tenu le 21 juin dernier au Club de golf La Vallée du Richelieu, a permis d'amasser un montant net record de 145 610$. Cette somme sera remise aux unités de pédopsychiatrie de l'Hôpital Charles-Le Moyne.

Publié le 6 juill. 2016
LA PRESSE

Présenté par Desjardins, partenaire de la Fondation depuis 2008, et présidé par Lorne Bouchard, directeur général de la Caisse Desjardins Charles-LeMoyne,  l'événement a réuni plus de 400 invités dont le ministre de la santé et député de La Pinière, Dr Gaétan Barrette.

Des témoignages filmés de trois jeunes et de leurs familles ayant bénéficié de soins en pédopsychiatrie ont ponctué cette soirée. Chaque année, les équipes médicales de l'Hôpital aident près de 1500 jeunes de 5 à 17 ans aux prises avec des problèmes de santé mentale. 150 d'entre eux nécessitent une hospitalisation dans les seules unités spécialisées de ce type en Montérégie.

Étaient également présents Marielle Daudelin, vice-présidente régionale Rive-Sud de Montréal de la Fédération des caisses Desjardins du Québec, Danièle J. Martin, directrice générale de la Fondation Hôpital Charles-LeMoyne, Richard Deschamps, président-directeur général CISSS Montérégie-Centre, Nathalie Brisson, présidente et directrice générale des Laboratoires Confab, Benoit Goudreault, vice-président des ventes Canada-Usa chez Artopex et président du comité organisateur, Pierre Alexandre Brodeur, président du Groupe MGB, Benoit Lemieux, président Gestion immobilière BCL inc. et président de la Fondation Hôpital Charles-LeMoyne, et le Dr Germain Poirier, chef du Service des soins intensifs de l'Hôpital Charles-Le Moyne.

Créée en 1964, la Fondation Hôpital Charles-LeMoyne a pour mission de contribuer au financement des projets de l'Hôpital Charles-Le Moyne, conformément aux objectifs et aux priorités établis par celui-ci pour améliorer l'état de santé de la population. La Fondation s'est donné pour cause de permettre à tous les habitants de la Montérégie d'avoir accès à un hôpital régional d'un très haut niveau de spécialisation.