Tennis Canada a annoncé le 9 mars dernier le premier volet de subventions pour permettre à des collectivités de se doter de terrains de tennis couverts grâce au nouveau Programme de courts publics intérieurs présenté par Rogers.

Publié le 13 mars
La Presse

Ce programme pluriannuel de 5,6 millions de dollars, financé conjointement par Tennis Canada et Rogers, permettra à des milliers de Canadiens d’avoir accès au tennis intérieur et accroîtra la participation des jeunes. Des projets pour les villes de Hamilton (Ancaster) et de Markham, en Ontario, de Waterloo, au Québec et de Calgary, en Alberta, se mettent en marche aujourd’hui.

L’an dernier, Tennis Canada et Rogers ont annoncé leur partenariat dans le Programme de courts publics intérieurs, qui a pour objectif d’ériger 160 nouveaux courts couverts dans 30 infrastructures au cours des sept prochaines années. Ces investissements s’imposent en raison du faible nombre de terrains couverts au Canada par rapport aux autres pays qui dominent le monde du tennis. Il n’y a au pays que 750 terrains couverts publics disponibles toute l’année, soit seulement un terrain pour 50 000 personnes.

« L’annonce d’aujourd’hui est une réponse tangible à la vision que nous avons depuis plusieurs années de respecter notre promesse qui consiste à rendre le tennis accessible à un plus grand nombre de Canadiens partout au pays », a expliqué le président et chef de la direction de Tennis Canada, Michael Downey. « Nous remercions notre partenaire, Rogers, car le capital de démarrage qu’il finance a joué un rôle déterminant dans l’accélération de ces projets. Nous tenons également à remercier les municipalités d’Ancaster et de Markham, la Ville de Waterloo ainsi que Calgary, qui ont compris la valeur de l’accès au tennis toute l’année et les avantages qui en découlent pour le renforcement des capacités de leurs collectivités. Enfin, nous tenons à remercier les exploitants locaux qui ont travaillé sans relâche pour que tout cela se concrétise. Nous sommes convaincus que ces projets sont les premiers d’une longue série et que cette annonce historique suscitera de nombreuses autres discussions avec des municipalités et des exploitants qui souhaitent aussi offrir du tennis à longueur d’année pour la santé et le bien-être de leurs populations. Il s’agit d’une annonce décisive pour l’avenir du tennis au Canada. »

« Nous sommes fiers d’investir dans les efforts incroyables de Tennis Canada pour permettre la pratique du tennis toute l’année dans les collectivités au Canada afin d’accroître la participation des jeunes, des citoyens et des athlètes d’élite de demain », a ajouté Robert Dépatie, président et chef de l’exploitation, Services résidentiels et Affaires, Rogers Communications. « Félicitations aux municipalités et aux clubs locaux annoncés aujourd’hui. Cet investissement contiuera d’aider à développer le tennis et offrira plus d’opportunités pour stimuler les jeunes et les garder actifs. »

Les projets annoncés le 9 mars, qui consistent à couvrir avec des bulles les clubs Ancaster Tennis Club, Premier Racquet Club, Club de tennis Francois-Godbout et Osten & Victor Alberta Tennis Centre devraient être en exploitation à l’automne et l’hiver 2022-2023. Grâce à ces infrastructures, le nombre d’heures d’utilisation des courts augmentera d’environ 15 000 heures pendant les durs mois d’hiver, qui rendent généralement ces courts extérieurs inutilisables pendant 50 à 75 % de l’année. Selon une étude commandée par Tennis Canada, 90 % des joueurs de tennis estiment qu’ils joueraient plus souvent s’il y avait des terrains courts dans leur voisinage.

« Cette initiative de Tennis Canada et de Rogers de construire plus de courts intérieurs est vraiment incroyable », se réjouissait la Canadienne Bianca Andreescu, championne des Internationaux des États-Unis de 2019. « Cela donnera plus d’occasions de jouer aux jeunes filles et aux jeunes garçons. Au Canada, il est très difficile de trouver des courts intérieurs, et je pense donc que ceci est une formidable initiative. »

Tennis Canada a également confirmé le 9 mars la participation du Groupe Farley dans le programme. En plus de l’aide financière apportée par Rogers à chaque projet, le Groupe Farley travaillera avec tout bénéficiaire de financement qui sélectionne ses services pour fournir au projet une contribution au coût de certains éléments.

Étaient présents à l’annonce à Waterloo: Eugène Lapierre, vice-président principal, tennis professionnel au Québec, Tennis Canada, Jean-Marie, Lachapelle, maire de la Ville de Waterloo, Andréanne Larouche, députée fédérale de Shefford , Norman Rothsching, opérateur, club de tennis François Godbout, François Godbout, ancien joueur et important donateur, Isabelle Charest, députée de Brome-Missisquoi, ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine, Andréanne Martin, directrice générale, Tennis Québec, et Édith Cloutier, présidente Québec, Rogers Communications.

PHOTO: PETER POWER

Le Club de tennis François Godbout à Waterloo.

Situé dans le parc Robinson, à Waterloo, le Club de tennis François Godbout possède quatre courts extérieurs qui seront couverts d’une bulle. En 2021, Tennis ENRJ, qui gère la programmation, comptait 500 membres, dont plus de 100 juniors. L’installation d’une bulle augmentera le nombre de joueurs récréatifs et compétitifs en offrant 3 000 heures de plus d’utilisation d’octobre à avril.

Tennis Canada, dont les origines remontent à 1890, est une organisation sportive nationale sans but lucratif dont la mission est d’assurer la croissance du tennis au Canada et dont la vision est de devenir un chef de file mondial au tennis. Tennis Canada possède et administre deux tournois de l’ATP Tour et de la WTA ; les volets masculin et féminin de l’Omnium Banque Nationale présentés par Rogers ainsi que quatre tournois professionnels de l’ATP et de l’ITF. De plus, il possède et soutient financièrement quatre autres tournois professionnels au Canada. Tennis Canada administre également des centres nationaux/programmes d’entraînement à Toronto, Montréal, Vancouver et Calgary. Tennis Canada est membre de la Fédération internationale de tennis, du Comité olympique canadien, du Comité paralympique canadien et de l’Association internationale de tennis en fauteuil roulant. De plus, Tennis Canada administre, commandite et choisit des équipes pour la Coupe Davis, la Coupe Billie Jean King, les Jeux olympiques et paralympiques et forme des équipes nationales pour les juniors, les vétérans et les joueurs de tennis en fauteuil roulant. Tennis Canada investit ses excédents budgétaires dans le développement du tennis.