Le 24 mars, le Mouvement Desjardins a annoncé un financement des grands projets de HEC Montréal en éducation financière et en apprentissage entrepreneurial, grâce à un don de 1,5 million de dollars.

Publié le 29 mars
La Presse

« Nous sommes fort reconnaissants envers le Mouvement Desjardins pour son engagement qui permet à HEC Montréal de poursuivre des recherches de pointe et de maintenir les plus hauts standards en matière de formation en gestion », affirme Michel Patry, président-directeur général de la Fondation HEC Montréal. « Ce geste fait de nouveau la preuve que le soutien de nos partenaires corporatifs est indispensable pour continuer d’innover, multiplier nos initiatives et amplifier les retombées pour l’ensemble de la société. »

Le Mouvement Desjardins octroie 1,25 million de dollars destinés à la création d’un laboratoire en éducation financière au sein de l’Institut sur la retraite et l’épargne (IRE), de même qu’à la mise en place d’un professorship Desjardins en finances personnelles, sous la direction de Philippe d’Astous, professeur agrégé au département de finance de HEC Montréal.

« Investir en éducation financière, particulièrement auprès des jeunes, permet de développer des réflexes et d’accroître les connaissances et la confiance. Ceux-ci s’avèrent des éléments clés pour toute personne soucieuse de réaliser ses objectifs. Chez Desjardins, c’est une approche qui nous tient à cœur et c’est pourquoi nous sommes fiers de nous associer à HEC Montréal. La mise sur pied de leurs projets de recherches en éducation financière et en apprentissage entrepreneurial aura un impact concret et durable», dit Guy Cormier (HEC Montréal 1991 et 2000), président et chef de la direction du Mouvement Desjardins.

PHOTO FOURNIE PAR LE MOUVEMENT DESJARDINS

Guy Cormier

La directrice de la recherche et du transfert à HEC Montréal, Caroline Aubé, témoigne de sa gratitude envers le donateur et précise que les connaissances dans ce domaine sont une composante clé des comportements et des besoins des individus en matière d’épargne et de retraite. « Une telle contribution nous permettra de mieux comprendre les besoins des Québécois et d’aider à concevoir des interventions pertinentes en matière d’éducation financière. »

De plus, un engagement de 250 000 $ sera destiné à soutenir un professorship de recherche en apprentissage entrepreneurial. « Ce professorship vise notamment à mieux comprendre l’espace de création de valeur pour les entrepreneurs et s’intéressera aux comportements soutenant leur prise de décision en situation d’incertitude », explique Jean-François Harvey, titulaire du professorship de recherche.