L'engagement de la Fondation de la Famille Morris et Rosalind Goodman rendra possible la création du premier Centre de formulations pédiatriques au Canada. Nommé en leur honneur, le Centre de formulations pédiatriques de la famille Rosalind et Morris Goodman du CHU Sainte-Justine permettra d'offrir aux enfants des médicaments efficaces et sécuritaires qui seront disponibles sous une formulation ou une forme pharmaceutique adaptée spécifiquement à leurs besoins.

Publié le 25 févr. 2016
LA PRESSE

Le montant du don n'a pas été dévoilé.

« Plusieurs médicaments administrés chez les enfants ne sont pas disponibles sous une formulation commerciale adaptée à leur âge et à leurs besoins, conduisant à de nombreux défis pour les professionnels de la santé et les parents dont la manipulation de formes pharmaceutiques développées pour l'adulte», a souligné Catherine Litalien, pédiatre intensiviste et directrice de ce nouveau Centre, le 22 février dernier lors de l'annonce du don. « Des formulations commerciales innovantes adaptées aux besoins spécifiques des enfants sont d'une importance vitale. La disponibilité de telles formulations, faciles d'administration et répondant à des normes pharmaceutiques de haut niveau, peut faire la différence entre un succès et un échec thérapeutique. Les enfants méritent que leurs besoins soient pris en compte », a-t-elle ajouté.

« Grâce à son équipe dotée d'experts spécialisés en pédiatrie, en pharmacie et en pharmacologie, le CHU Sainte-Justine constitue le milieu idéal pour développer, avec l'industrie pharmaceutique, de nouvelles formulations adaptées aux enfants facilitant ainsi leur introduction dans la pratique pour améliorer le traitement et la guérison des maladies », a affirmé Fabrice Brunet, président-directeur général du regroupement CHUM-CHU Sainte-Justine. « Nous sommes fermement convaincus qu'en réunissant ces intervenants, nous faciliterons l'innovation, la recherche, le développement et la validation clinique de ces médicaments afin de s'assurer qu'ils soient commercialisés pour aider les enfants. Ces nouvelles connaissances développées par notre centre seront utiles pour les enfants du Québec, bien entendu, mais également pour tous les enfants à travers le monde en offrant des solutions adaptées aux conditions socio-économiques des pays émergents. »

« Je me réjouis du fait que ce centre deviendra une référence et un modèle pour tout le réseau de santé québécois, contribuant à notre rayonnement partout au Canada ainsi que dans le monde entier, en matière d'innovation. Cette initiative nous rappelle aussi que l'action philanthropique peut appuyer notre réseau dans sa mission d'offrir les meilleurs soins possible à la population », a pour sa part fait savoir Gaétan Barrette, le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec.

De son côté, la présidente et directrice générale de la Fondation CHU Sainte-Justine, Maud Cohen, a tenu à saluer la générosité du donateur qui rendra possible la création d'un tel Centre : « La Fondation CHU Sainte-Justine est fière d'accueillir la Fondation de la Famille Morris et Rosalind Goodman au sein de ses grands donateurs de la campagne majeure Plus mieux guérir. Leur don exemplaire contribue à la mise sur pied d'un Centre unique au Canada, qui changera le cours de la vie de milliers d'enfants malades et de leurs familles en venant combler un besoin important en matière de pharmacothérapie pédiatrique. »

« Il est de notre responsabilité collective de nous assurer que nos enfants reçoivent des médicaments sûrs et efficaces qui ont été approuvés pour eux », a quant à elle indiqué par voie électronique Shawna Goodman, présidente de la Fondation de la Famille Morris et Rosalind Goodman. « Quand nous avons appris que ce n'était pas toujours le cas, nous avons tout de suite su qu'il s'agissait là d'une cause pour laquelle notre famille devait se mobiliser. Nous avons la conviction qu'un partenariat avec une institution aussi réputée que le CHU Sainte-Justine pour fonder le premier Centre de formulations pédiatriques au Canada modifiera effectivement l'état actuel des soins aux enfants et permettra de leur offrir, ainsi qu'à leur famille, des produits bien adaptés à leurs besoins ».

Pour la famille Goodman, contribuer à la création de ce Centre est un moyen de prendre soin des prochaines générations et d'assurer un monde plus sûr « pour leurs enfants et leurs petits-enfants ».

Était également présent Pierre Arcand, député de Mont-Royal et ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles.

Le Centre hospitalier universitaire (CHU) Sainte-Justine est le plus grand centre mère-enfant au Canada et le deuxième plus important centre pédiatrique en Amérique du Nord. Il est membre du réseau d'excellence en santé de l'Université de Montréal (RUIS). Il compte 5664 employés dont 1578 infirmiers et infirmières auxiliaires et 1117 professionnels en soins, 502 médecins, dentistes et pharmaciens, 822 résidents et plus de 200 chercheurs, 300 bénévoles, 3400 stagiaires et étudiants de toutes disciplines. Le CHUSJ comprend 484 lits dont 35 au Centre de réadaptation Marie Enfant (CRME), seul centre dédié exclusivement à la réadaptation pédiatrique au Québec. L'OMS a reconnu le CHU Sainte-Justine « Hôpital promoteur de la santé ».

La Fondation CHU Sainte-Justine a pour mission de mobiliser la communauté et soutenir le CHU Sainte-Justine dans sa mission d'excellence.

Basée à Montréal, la Fondation de la Famille Morris et Rosalind Goodman a été créée en 2003. La mission de la Fondation est de s'engager activement auprès des communautés locales dans le domaine de l'éducation tout en mettant l'emphase sur des programmes expérientiels et de bénévolats. La Fondation a soutenu de nombreuses initiatives de recherches importantes au Québec.