Le 6 octobre a eu lieu le Gala de reconnaissance du Palais des congrès de Montréal au cours duquel les partenaires du Rendez-vous du Savoir ont eu le plaisir de dévoiler les lauréats de la deuxième année du concours «Ça mérite d'être reconnu».

LA PRESSE

Le concours «Ça mérite d'être reconnu» a été créé afin d'honorer et de faire connaître les meilleurs chercheurs de la relève des établissements universitaires québécois et cela dans trois catégories distinctes: sciences sociales et humaines, arts et lettres; sciences naturelles et génie; ainsi que santé. Cette année, quatre chercheurs de la relève ont été choisis parmi 43 dossiers de candidature en provenance de 13 établissements universitaires québécois. Le comité de sélection multidisciplinaire était composé de 11 personnalités provenant des milieux économique, scientifique et politique, le tout présidé par le Dr Pavel Hamet, professeur titulaire à la Faculté de médecine de l'Université de Montréal.

Les quatre chercheurs se sont notamment distingués par l'excellence de leurs travaux qui contribuent au rayonnement et à l'avancement des connaissances dans leurs domaines respectifs et dont les applications ont déjà ou sont susceptibles d'avoir un impact réel et d'importance dans la société. «C'est stimulant de constater qu'il y a une importante relève dans nos institutions et que des gens passionnés reprennent le flambeau en matière de recherche. Après voir eu l'occasion d'examiner les impressionnants dossiers de ces chercheurs, il est clair que nos universités et nos institutions de recherche sont choyées en terme de talents et nous sommes fiers de les présenter au grand public», mentionne le Dr Hamet, président du jury.

Les chercheurs honorés étaient les suivants.

Caroline Boudoux, Ph.D., ingénieure junior. Caroline Boudoux est professeure adjointe au Département de génie physique et à l'Institut de génie biomédical de l'École Polytechnique de Montréal et est affiliée au Centre de Recherche du CHU Sainte-Justine à titre de chercheure. Ses travaux en génie physique portant sur l'imagerie médicale repousseront les frontières de la microscopie et de l'endoscopie en développant, à l'aide de nouvelles composantes en fibres optiques, un instrument moins invasif, plus précis et tellement fin qu'il permettra l'observation d'organes internes en 3D à travers une simple aiguille. Déjà, ses travaux ont suscité l'intérêt de la société Univalor et trouvent des applications concrètes dans les domaines de l'orthopédie et de la laryngologie. Il s'agit d'avancées technologiques qui amélioreront de façon significative le bien-être de la population et la qualité des soins de santé.

Krista Byers-Heinlein, Ph.D. Krista Byers-Heinlein est professeure adjointe au Département de psychologie de l'Université Concordia et membre du Centre de recherche en Développement humain et du Centre de recherche sur le langage, l'esprit, et le cerveau. Ses travaux visent à permettre une meilleure compréhension du processus d'acquisition du langage chez les enfants en bas âge en ayant recours à des techniques expérimentales avant-gardistes telle la technologie d'imagerie cérébrale non-invasive «Near-Infrared Spectroscopy». Ces recherches ont permis de constater une forme de bilinguisme à la naissance chez les enfants exposés, à l'étape prénatale, à deux langues. Ces découvertes ont déjà retenu l'attention de ses pairs et laissent présager d'importantes répercussions sur la socialisation et l'intégration des familles multiculturelles; sujet qui demeurera d'actualité tant au Québec que dans le reste du monde.

Éric Deneault, MSc. Éric Deneault est étudiant au doctorat en biologie moléculaire à l'Institut de Recherche en Immunologie et Cancérologie (IRIC) de l'Université de Montréal. Ses travaux de recherche portant sur l'expansion de cellules souches in vitro permettront d'amplifier de façon considérable les cellules souches provenant de la moelle osseuse et du sang du cordon ombilical. Cette expansion permettra non seulement d'améliorer l'efficacité des transplantations de moelle osseuse, mais facilitera également le recours à la greffe, tout en étant source d'espoir pour les patients atteints de leucémie. Terminant son doctorat sous peu, il compte poursuivre sa carrière en recherche en effectuant un stage postdoctoral à l'Université Harvard de Boston.

Samuelle Ducrocq-Henry, Ph.D., en communication, Samuelle Ducrocq-Henry est professeure au Département de Création et Nouveaux médias de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue en plus d'être responsable du Centre UQAT de Montréal dédié aux programmes de 1er cycle en création 3D. Ses travaux portent sur les nouveaux usages de jeux vidéo par le développement d'un modèle d'application appelé «LAN pédagogique» qu'elle a conçu, lequel recycle des jeux vidéo pour en faire des outils d'apprentissage ou d'intervention thérapeutique. Ce nouveau modèle répond à de nombreuses applications pratiques pour créer des interventions groupales immersives, ludiques et abordables, que ce soit dans les écoles ou dans des domaines variés comme celui de la sécurité routière. Ces recherches auront certainement un impact significatif dans un secteur primordial de l'économie québécoise, celui des technologies de l'information.

Le Rendez-vous du Savoir s'inscrit dans la foulée des actions entreprises par des leaders québécois pour faire valoir l'importance du savoir pour l'économie du Québec. Le deuxième Rendez-vous du Savoir, qui a eu lieu les 5 et 6 octobre au Palais des congrès de Montréal, s'est déroulé sous le thème de la Contribution des universités au développement des entreprises. Monique F. Leroux, présidente du conseil et chef de la direction du Mouvement des caisses Desjardins, et Pavel Hamet, professeur titulaire à la Faculté de médecine de l'Université de Montréal, en étaient les porte-parole du Rendez-vous du Savoir pour une deuxième année consécutive.

Huit partenaires se sont unis pour offrir la programmation 2011: le Palais des congrès de Montréal, la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, la Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec (CREPUQ), la Conférence régionale des élus (CRÉ) de Montréal, Montréal International, la Ville de Montréal, ainsi que deux nouveaux partenaires, Tourisme Montréal et le Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM). Le Mouvement Desjardins est commanditaire présentateur de l'événement et Bell est commanditaire en association.