Pour récompenser son apport en recherche dans le domaine industriel, Patrice J. Mangin a reçu le 10 novembre le prix Lionel-Boulet.

La Presse

Ce fait marquant de la carrière du professeur de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) a été souligné durant la Cérémonie de remise des Prix du Québec 2021.

Natif de Strasbourg, Patrice J. Mangin a mené l’essentiel de sa carrière au Département de génie chimique de l’UQTR et en France. Il oeuvre aujourd’hui au Département de management de l’établissement trifluvien. Il se distingue tant en sciences qu’en affaires, lui qui devient d’ailleurs le premier membre du corps professoral de l’UQTR à obtenir le prix scientifique Lionel-Boulet.

« Quand j’ai eu la nouvelle, j’étais bouche bée! Je n’y croyais pas, car il y a énormément de gens qui le méritent. Je suis très honoré que les membres du jury m’aient sélectionné cette année », exprime le professeur.

Depuis le début de sa carrière, M. Mangin participe à l’évolution des technologies du papier, notamment dans le domaine des papiers bioactifs et des papiers à base de filaments de nanocellulose. Il participe aussi au développement des technologies de transformation de la biomasse forestière au Québec, en favorisant la croissance d’une industrie verte tirant parti des résultats de la recherche.

À l’UQTR, il a dirigé l’Institut d’innovations en écomatériaux, écoproduits et écoénergies (I2E3), en plus d’avoir été titulaire de la Chaire de recherche sur la bioéconomie/bioénergie régionale.

M. Mangin est également le fondateur et directeur général de Bioénergie La Tuque, une bioraffinerie qui mise sur l’utilisation de résidus forestiers pour la production de carburants renouvelables. Il agit comme conseiller scientifique pour l’entreprise H2V Énergies, qui vise à implanter à Bécancour la première usine canadienne d’hydrogène à base de biomasse.

Le professeur Mangin considère que la recherche doit être mise en oeuvre dans l’industrie pour faire avancer la société. Cette vision l’amène à communiquer publiquement les résultats de ses recherches, sans déposer de demande de brevet. Son but : que les résultats de recherche soient appliqués rapidement et sans limitation.

Auteur ou coauteur de 340 publications et présentations, en plus de très nombreux séminaires industriels, Patrice J. Mangin se dit habile pour réunir des équipes et les motiver. Reconnu pour sa transparence, il veille à aller chercher le meilleur en chaque personne, une qualité qu’il reconnaît devoir à ses mentors.