En présence de Philippe Gribeauval, président-directeur général du CISSS de la Montérégie-Ouest, et de Dominique Pilon, directeur des activités hospitalières à l’Hôpital du Suroît, la Fondation de l’Hôpital du Suroît a procédé à l’inauguration officielle des unités de soins des 7e et 8e de l’Hôpital du Suroît, le 1er octobre dernier.

La Presse

L’inauguration a permis de rassembler les donateurs majeurs ayant contribué à la campagne 2016-2018, ayant permis d’amasser un million$ pour ces rénovations, afin de souligner l’impact de leur générosité dans la réussite de ce projet d’envergure.

La campagne de financement 2016-2018 a permis à la Fondation de l’Hôpital du Suroît de mobiliser des milliers de donateurs afin d’atteindre son objectif d’amasser plus de 1 M$ pour la rénovation des unités de soins des 7e et 8e étages, notamment la rénovation des 72 chambres des 7e et 8e étages, le réaménagement des espaces de travail pour le personnel médical et l’acquisition de nouveaux équipements.

PHOTO FOURNIE PAR LA FONDATION

Dominique Pilon serre la main à MacDonald Caza.

« La campagne 2016-2018 aura été une mobilisation sans précédent de tous les acteurs de sociétés : des individus, des entreprises et des organismes ont senti le besoin d’améliorer l’Hôpital du Suroît. Avec ces rénovations, nous pouvons maintenant affirmer que notre hôpital prend le tournant de la modernité et sera, pour les années à venir, un lieu où les citoyens de la région pourront être fiers d’obtenir des soins dans une installation à la fine pointe de la technologie », a dit Karl Savary, président du conseil d’administration de la Fondation de l’Hôpital du Suroît

PHOTO FOURNIE PAR LA FONDATION

Visite des grands donateurs.

Le coût total de la rénovation est de sept millions$ et l’apport des donateurs de la Fondation de l’Hôpital du Suroît aura permis la transformation des 72 chambres de ces étages de chambres quadruples en chambres doubles ou individuelles, la rénovation des salles de bains attenantes, l’aménagement de nouveaux postes de garde, le remplacement du mobilier fixe dans les chambres et les locaux de services et la mise aux normes du système de ventilation pour les chambres d’isolement respiratoire.

PHOTO FOURNIE PAR LA FONDATION

Chambre simple rénovée au 7e étage de l’Hôpital du Suroît

De l’équipement à la fine pointe de la technologie est également maintenant disponible pour assurer le suivi des 3 700 patients qui annuellement sont soignés sur ces étages, dont 72 moniteurs de signes vitaux, acquis au coût de 79 420$. Ces équipements, fixés à chaque tête de lit, viennent remplacer les moniteurs de signes vitaux à batterie et sur roulettes. En cas d’urgence, les employés n’ont plus besoin de se dépêcher à trouver une machine disponible et peuvent directement procéder à la collecte de données (pouls, tension artérielle, taux d'oxygène dans le sang), ce qui réduit la charge de stress dans ces situations.

L’inauguration des 7e et 8e étages de l’Hôpital du Suroît aura également été l’occasion pour les grands donateurs de la Fondation de l’Hôpital du Suroît de venir visiter l’installation, qui a été difficile d’accès durant la pandémie. Durant cette visite, ils auront eu la chance de rencontrer M. Gribeauval et M. Pilon. Les deux dirigeants ont partagé leur vision d’avenir pour l’établissement et répondre aux questions provenant des donateurs.

PHOTO FOURNIE PAR LA FONDATION

Le poste de garde rénové.

« L’Hôpital du Suroît doit être un lieu générant de la fierté dans la communauté et présentement, toutes nos énergies sont mises en ce sens. Nous travaillons ardemment à améliorer ce lieu de travail pour chacun de nos 1 600 employés et tout comme à l’image de l’investissement fait pour la rénovation des 7e et 8e étages, plusieurs autres projets qui auront un fort impact sur les usagers verront le jour au courant des prochaines années », a dit M. Pilon.

PHOTO FOURNIE PAR LA FONDATION

L’un des 72 moniteurs de signes vitaux installé dans les chambres nouvellement rénovées.

Les donateurs ont apprécié la visite de l’installation et sont fiers de voir l’impact que peut avoir leur contribution. « Desjardins est un partenaire essentiel pour l’amélioration des soins et services de santé dans la région et nous sommes fiers d’avoir été un fer de lance au sein de la campagne 2016-2018. Savoir qu’aujourd’hui, les patients séjournant aux 7e ou 8e étages ont un contexte de soins de grande qualité et que les professionnels de la santé travaillent dans un environnement moderne, semblable aux lieux de soins que l’on trouvent dans les meilleurs hôpitaux du Québec, nous prouve que notre engagement envers la Fondation de l’Hôpital du Suroît est essentiel », a dit Gino Napoleoni, directeur général de la Caisse Desjardins de Salaberry-de-Valleyfield, au nom des quatre caisses de la région contributrices à la Fondation.

Étaient également présents Dominic Roy, conseiller politique, député de Beauharnois; Maxime Larocque, administrateur au conseil d’administration à la Fondation de l’Hôpital du Suroît; Claude Reid, député de Beauharnois; Kathleen O’Brien Favreau, directrice des communications et des relations avec le milieu, Caisse Desjardins de Salaberry-de-Valleyfield; Janik Lafleur, administratrice au conseil d’administration à la Fondation de l’Hôpital du Suroît; et MacDonald Caza, donateur mensuel à la Fondation de l’Hôpital du Suroît.

Depuis sa création en 1988, la Fondation de l’Hôpital du Suroît a remis plus de 16,7 millions$ pour l’achat de centaines d’équipements améliorant l’accessibilité, la qualité et la continuité des soins de santé, mais surtout pour augmenter l’efficience du personnel soignant de l’Hôpital du Suroît afin que les patients aillent accès aux meilleurs soins de santé.