Foxtrot Industriel, Reactus-B et Maggy Robinson ont remporté les honneurs au gala Forces Avenir qui s’est tenu le 6 octobre au Capitole de Québec.

La Presse

L’Université de Sherbrooke comptait trois autres finalistes à ce gala, totalisant ainsi des bourses de 18 000 $. Après une année en virtuel, le gala était présenté devant un public restreint composé majoritairement d’étudiantes et d’étudiants finalistes.

Foxtrot Industriel a raflé les honneurs dans la catégorie Entrepreneuriat, affaires et économie sociale. Fondée en 2018 à la suite d’un projet de fin de baccalauréat, l’entreprise crée et fabrique des robots de transport de charges lourdes en milieu industriel. Le chariot élévateur est l’un des équipements causant le plus d’accidents de travail dans le monde. Par son innovation, l’équipe souhaite ainsi créer l’aménagement d’usine idéal, sans compromis sur la sécurité. Foxtrot Industriel a remporté la finale du Concours Créatek en décembre dernier.

PHOTO FOURNIE PAR FOXTROT INDUSTRIEL

Charles-Éric Raymond et Benoît Serrano-Parent.

Le projet Reactus-B a brillé dans la catégorie Sciences et technologies. Reactus-B se spécialise dans la conception, l’innovation ainsi que la fabrication de bioréacteurs de petit format, modélisables et adaptatifs à l’imprimante 3D. Le groupe s’est donné pour mission de démocratiser l’accès à de petits bioréacteurs modulables à des fins de recherche scientifique, d’éducation et de production biotechnologique de haute valeur ajoutée, à l’aide de conception et d’impression 3D.

Maggy Robinson l’a emporté dans la catégorie Personnalité 1er cycle. Elle a organisé, avec l’équipe d’Étudiants à l’écoute, une friperie ayant permis d’amasser une quantité impressionnante de vêtements, de même que quelque 1200 $ en produits hygiéniques pour les personnes itinérantes du Partage Saint-François de Sherbrooke. L’étudiante en médecine a également créé Grandir en santé, un projet de pédiatrie sociale qui vise à promouvoir les saines habitudes de vie et l’éducation chez les jeunes défavorisés de l’Estrie.

GILLES FRÉCHETTE

Maggy Robinson

Dans la catégorie Société, communication et éducation, BistroBrain a mis la main sur une bourse de 2000 $ à titre de finaliste. L’organisme à but non lucratif, créé en 2017, a pour mission de mettre de l’avant la vulgarisation scientifique en invitant la population à découvrir la recherche et en ouvrant le dialogue avec la communauté scientifique.

La Conférence sur le développement durable en ingénierie 2021 était finaliste dans la catégorie Environnement. Cette rencontre d’envergure nationale rallie les universités qui offrent des programmes d’ingénierie de partout au pays. L’événement, qui a regroupé plus de 400 étudiantes et étudiants canadiens et près de 40 conférenciers et intervenants, avait pour sa cérémonie d’ouverture le conférencier d’honneur David Suzuki.

Finaliste dans la catégorie Personnalité 1er cycle, Isabelle Béliveau s’est engagée au sein de Campus durable, du Jardin collectif de l’UdeS et du collectif La planète s’invite à l’UdeS. Elle est également la fondatrice de l’organisme Éco-motion. Éco-motion aide des personnes à mieux gérer l’écoanxiété qu’elles peuvent ressentir, pour mieux la réinvestir dans la transition énergétique.

Étaient également présents Charles-Éric Raymond, président, et Benoît Serrano-Parent, vice-président de Foxtrot Industriel; Martin Chevalier, vice-président senior, Services conseils chez CGI; ainsi que William Choinière, Émile Rioux-Chevalier et Mia Caron du projet Reactus-B.

Forces Avenir a distribué 122 000 $ en bourses au cours de cette soirée animée par Stéphan Bureau. Concours interuniversitaire, Forces Avenir récompense l’engagement bénévole des étudiantes et étudiants depuis 1999.