La Fondation de la faune du Québec a approuvé la réalisation de sept nouveaux projets dans le cadre du programme Faune-Forêt sur terre privée, pour une enveloppe totale de 126 240 $.

La Presse

Les projets financés, de portée régionale provenant de sept régions administratives, permettront, entre autres, d’engager les propriétaires de boisés dans une démarche de conservation volontaire de milieux sensibles sur leurs propriétés.

L’un des projets, celui de Vision Forêt, vise la confection de 40 plans d’aménagement dans la portion privée du ravage de cerfs du lac des 31 miles en Outaouais. Pour sa part, le Conseil régional de l’environnement du Centre-du-Québec réalisera un guide de stratégie sylvicole pour la conservation de peuplements forestiers et des habitats fauniques du réseau de connectivité du Centre-du-Québec. Finalement, un projet vise à réaliser des travaux d’aménagement forestier dans un peuplement à potentiel d’abri hivernal pour le cerf dans le ravage de Kamiaka-Lac-du-Cerf dans les Laurentides.

« Nous sommes fiers d’encourager les propriétaires de boisés à s’engager envers la protection et l’amélioration des habitats fauniques sur leurs terres. Ces initiatives favorisent la cohabitation d’une sylviculture responsable et du maintien de la biodiversité », mentionne Amélie Collard, gestionnaire de programmes à la Fondation de la faune du Québec.

Rappelons que le programme Faune-Forêt sur terre privée offre une aide financière aux initiatives de protection et de mise en valeur des habitats fauniques en milieu forestier. Il permet aux propriétaires de boisés d’être mieux informés et soutenus techniquement en ce qui concerne l’aménagement et la conservation des ressources fauniques que leurs propriétés supportent.

La Fondation de la faune du Québec a pour mission de promouvoir la conservation et la mise en valeur de la faune et de ses habitats. C’est grâce à la contribution de plus d’un million de chasseurs, de pêcheurs et de trappeurs du Québec, de milliers de donateurs et de nombreuses entreprises privées que la Fondation soutient depuis 1987 plus de 2000 organismes partout au Québec, créant ainsi un véritable mouvement faunique.