La Fondation de la faune du Québec a annoncé le 11 mars dernier qu’elle a approuvé le financement de six nouveaux projets pour favoriser la connectivité des habitats dans les zones ciblées par l’initiative Corridors écologiques : une stratégie d’adaptation aux changements climatiques, pour une enveloppe totale de 167 600$.

La Presse

Le soutien offert aux projets s’est fait par l’entremise des programmes Faune-Forêt sur terre privée et Agir pour la faune grâce à un financement supplémentaire du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs. Cette aide s’additionne à celle déjà offerte pour soutenir les actions du réseau Corridor écologique, cela à travers une quinzaine de projets pour un total de 550 100$.

Les six nouveaux projets permettront de poursuivre les actions entamées dans le cadre de l’Initiative Corridors écologiques afin de mobiliser les propriétaires de lots boisés, les municipalités régionales de comté (MRC), les municipalités, les réseaux d’intervenants locaux et les citoyens pour protéger les zones de connectivité et ainsi contrer les effets des changements climatiques sur la biodiversité. Conservation de la nature Canada, Nature-Action Québec, Corridor appalachien, Éco-corridors laurentiens, le Conseil régional de l’environnement du Centre-du-Québec et Horizon-Nature Bas-Saint-Laurent sont les principaux organismes de mise en œuvre de l’initiative Corridors écologiques, en collaboration avec l’Initiative Staying connected.

« Nous sommes fiers de participer à cet effort collectif qui vise à maintenir la connectivité des milieux naturels, favorisant les déplacements des espèces entre les différents milieux naturels dont elles ont besoin », souligne Jean-Claude D’Amours, président-directeur général de la Fondation de la faune du Québec.
Les projets acceptés visent les cinq zones ciblées par le projet Corridors écologiques soit la Gaspésie–Trois-Frontières–Témiscouata, le Centre-du-Québec, le Corridor forestier du Grand Côteau et l’Outaouais–Laurentides. Certains projets visent à identifier et documenter des secteurs du territoire qui sont critiques pour assurer la connectivité. Plusieurs projets ont parmi leurs objectifs de sensibiliser les différents intervenants d’un territoire à l’importance des corridors écologiques afin qu’ils puissent en tenir compte dans leurs pratiques, que ce soit au niveau forestier, agricole ou municipal. Parmi ceux-ci, Nature-Action Québec travaille à la valorisation de la diversité faunique en plaine agricole auprès des agriculteurs du Corridor forestier du Grand Côteau. Et, le projet d’Horizon-Nature vise à maintenir des habitats naturels de part et d'autre de l'autoroute 85 afin d'y préserver la connectivité écologique du grand corridor Pohénégamook-Témiscouata-Duchénier.

La Fondation de la faune du Québec a pour mission de promouvoir la conservation et la mise en valeur de la faune et de ses habitats. Grâce à la contribution de plus d’un million de chasseurs, de pêcheurs et de trappeurs du Québec, de milliers de donateurs et de nombreuses entreprises privées, la Fondation soutient depuis 1987 plus de 2000 organismes partout au Québec.