L’Académie canadienne du cinéma et de la télévision au Québec adévoilé le 8 octobre dernier les trois boursiers sélectionnés dans le cadre des Bourses de l’Academie pour la relève 2020.

La Presse

Les bourses ont été remises à Chloé Labelle, diplômée du programme de création 3D, profil cinéma d’animation de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue ; Simon Roberge, diplômé du baccalauréat en production cinématographique de l’Université Concordia ; et Xavier Bossé, diplômé du baccalauréat en cinéma de l’Université du Québec à Montréal.

Le programme des Bourses de l’Académie pour la relève vise à favoriser l’intégration d’étudiants finissants en cinéma, en télévision, en médias numériques à nos industries de l’image et du son. Ces talents prometteurs recevront tous une bourse pour effectuer un ou des stages rémunérés par l’Académie au sein d’une ou de quelques productions audiovisuelles pour un total de 10 semaines.

« La relève doit figurer parmi nos priorités et l’octroi de ces bourses est une occasion pour nous de tendre la main aux jeunes talents d’ici. Non seulement est-ce une occasion d’apprentissage avec des professionnels établis, il s’agit aussi d’un moyen d’approfondir leurs connaissances et de démontrer leur créativité. », a déclaré Sophie Deschênes, présidente de l’Académie au Québec.

PHOTO FOURNIE PAR L'ACADÉMIE

Chloé Labelle

Le jury composé de professionnels de l’industrie a été impressionné par la qualité et l’originalité des candidatures soumises par des finissants d’un programme d’études supérieures, spécialisées ou de perfectionnement.

L’Académie remercie les organisations suivantes pour leur générosité et leur soutien financier qui ont permis cette année l’octroi de trois bourses: Bell Média, la Banque Nationale, Corus, DATSIT Sphère, Sovimage et Turbulent.

Depuis longtemps, l’Académie soutient les artistes et les artisans de la relève et près d’une centaine de créateurs du Québec ont profité d’une bourse. Rappelons que la réalisatrice Anne Émond, le réalisateur, auteur et comédien Guillaume Lambert, l’entrepreneur en réalité virtuelle Félix Lajeunesse, le réalisateur et scénariste Simon Lavoie, et la directrice photo Claudine Sauvé ont tous bénéficié du programme des Bourses de l’Académie pour la relève qui a représenté pour eux la meilleure porte d’entrée dans le milieu.En 2019-2020, quatre boursiers ont eu l’occasion d'effectuer des stages dans des environnements stimulants et innovants.

PHOTO FOURNIE PAR L'ACADÉMIE

Simon Roberge

Danika Vermette, diplômée du programme Film Production de l’Université Concordia, a travaillé chez Midi la Nuit sur le court métrage, One of the Boys de Raphaël Ouellet, dont le tournage débutera cette année.

Anthony Coveney, diplômé en communications, profil cinéma, de l’UQAM, a suivi le scénariste, comédien et réalisateur Étienne Galloy dans sa démarche artistique pour la préparation de son premier long métrage La Marina.

Ariel St-Louis Lamoureux, diplômée d’une maîtrise en cinéma, profil recherche-création, de l’Université de Montréal, doit quant à elle, terminé un stage avec les producteurs Les Films de l’Autre sur le long métrage Soleils Atikamekw.

Et Christopher Grégoire Gabriel, diplômé du programme de perfectionnement en animation, montage images et sons, volet film expérimental, du Wapikoni Mobile, doit entreprendre prochainement des stages avec la compagnie de production Terre Innue et Le Wapikoni Mobile.

L’Académie a pour mission la reconnaissance et la promotion de la créativité des artistes et des artisans de la télévision, du cinéma et des médias numériques de langue française auprès du public d’ici et d’ailleurs. Elle organise notamment les remises de prix Gémeaux, le Party des 1 000 de l’industrie, ainsi que les prix Écrans canadiens.