Les 14, 15 et 16 août derniers, la Fondation Mira a tenu la 17e édition de sa randonnée de vélo annuelle sous une forme complètement revisitée en raison de la pandémie, organisée en collaboration avec IG Gestion de Patrimoine et présidée par Martin Deschênes, chef de la direction de Mondou.

La Presse

Contrairement aux années passées où le départ des centaines de cyclistes se faisait du siège social à Sainte-Madeleine, les participants étaient invités cette année à rouler la distance et le parcours de leur choix, dans leurs régions respectives. Afin de respecter les mesures de distanciation sociale et les consignes de la Santé publique, il était impensable de tenir l’événement sous sa forme habituelle.

« La formule traditionnelle est précieuse aux yeux des participants qui roulent pour Mira année après année. Nous avons eu peur de devoir annuler l’événement, mais les cyclistes ont répondu à l’appel. Nous avons été extrêmement touchés par cet élan de générosité et leur détermination à faire en sorte que la 17e édition ne soit pas emportée dans le tourbillon de la pandémie. Nous sommes entourés de gens de coeur et dans ce contexte difficile, c’est ce qu’il y a de plus précieux à nos yeux », souligne Nicolas St-Pierre, directeur général de la Fondation Mira.

CRÉDIT PHOTO VALÉRIE CORNEAU

L'équipe les Bécanes de l’espoir (Cheez Whiz).

Pour une deuxième année consécutive, l’événement a battu tous les records des années passées. Non seulement l’événement a permis d’amasser 161 751$ pour la Fondation Mira, mais il a aussi mobilisé 205 cyclistes partout à travers la province.

L’événement a été rendu possible grâce aux partenaires suivants : IG Gestion de Patrimoine, Mondou, Vetdiet, Lassonde, Québecor, Intact Assurance, Mediagrif, BMO Gestion de Patrimoine, Biron Groupe Santé et Énersanté

CRÉDIT PHOTO ROBERT GINGRAS.

L'équipe Centura

La Fondation Mira poursuit l’objectif d’accroître l’autonomie et l’inclusion sociale des personnes vivant avec un handicap visuel ou moteur ainsi que des jeunes présentant un trouble du spectre de l’autisme, en leur fournissant gratuitement un chien entraîné pour répondre à leurs besoins. Depuis sa création en 1981, plus de 3,500 chiens ont été remis gratuitement à travers ses trois programmes. Mira ne reçoit aucune subvention du gouvernement et se finance uniquement grâce aux dons du grand public, du secteur privé et d’activités de financement.