Une étude réalisée par l'association canadienne du logiciel de divertissement (ald) démontre que la création et la vente de jeux vidéo et de logiciels de divertissement est en hausse constante et génère des revenus importants au pays.

TECHNAUTE.CA

Selon le rapport, l'industrie compte 247 entreprises qui engagent 14 000 canadiens. Les retombées économiques sont évaluées à 1,7 milliard de dollars et les ventes au détail se chiffrent à 2,2 milliards de dollars, malgré la crise économique. La plupart des emplois touchent la production de jeux vidéo, les intergiciels et les services de jeux. Plus de 80% de ces emplois se trouvent en Colombie-Britannique et au Québec.

«Le secteur canadien du logiciel de divertissement est l'un des secteurs fondés sur les connaissances les plus prometteurs du pays», soutient Danielle LaBossiere Parr, directrice administrative de l'ald.

Selon l'étude, la réussite canadienne dans le domaine est due à son évolution au niveau international, grâce notamment à Electronic Arts, Ubisoft, Take 2 Interactive ou Activision Blizzard qui ont tous investi dans leurs studios canadiens au cours des 10 dernières années.

«Cette recherche indique l'importance et l'éventuelle efficacité des politiques gouvernementales pour l'essor du secteur canadien du logiciel de divertissement. L'étude montre sans conteste que malgré une augmentation des ventes d'une année à l'autre, il reste de nombreux défis à relever pour ce secteur dans le contexte économique actuel», conclu Mme LaBossiere Parr.

>>>Vous pouvez consulter le rapport complet en cliquant ici