Le Comité international olympique (CIO) s'est penché sur le problème des blogues des athlètes, susceptibles de véhiculer sur Internet des rumeurs injurieuses, mercredi lors d'une réunion à Lausanne.

AFP

Le Comité international olympique (CIO) s'est penché sur le problème des blogues des athlètes, susceptibles de véhiculer sur Internet des rumeurs injurieuses, mercredi lors d'une réunion à Lausanne.

Cette question a été abordée lors d'une réunion de la commission des athlètes et les conclusions de la réflexion seront transmises aux dirigeants du CIO.

«Sur le principe, la commission n'a rien contre mais c'est une question délicate et nous avons décidé d'approfondir un peu le sujet», a déclaré le président de la commission des athlètes, l'ancien perchiste Sergei Bubka.

«Les blogues sont une façon moderne pour ceux qui veulent exprimer leur opinion mais nous pensons que certaines règles doivent être respectées par tout athlète qui participe aux Jeux et qui vit au village olympique», a poursuivi Bubka.

D'après la charte olympique, les athlètes qui concourent aux Jeux n'ont pas le droit d'exercer comme journalistes pendant la compétition, a expliqué la porte-parole du CIO, Giselle Davies.

Mais les blogues, en fait une sorte de journal personnel qui peut être facilement agrémenté de photos et de vidéo, tombent dans une zone non définie qui n'est pas couverte par le code de conduite actuel, a ajouté Mme Davies.

Bubka a estimé que les blogues soulevaient des questions sur la protection de la vie privée et pouvaient être une source de conflit potentiel avec les droits des télévisions et des médias.