Dans sa bataille contre Apple et Google, qui a rendu très difficile la possibilité de jouer à Fortnite sur un appareil mobile, Epic Games a reçu cette semaine un appui de taille de Microsoft.

Publié le 8 mai
Karim Benessaieh
Karim Benessaieh La Presse

Fortnite

Les amateurs peuvent maintenant très facilement, et gratuitement, ouvrir ce jeu avec un navigateur web sur pratiquement toutes les plateformes, en allant tout simplement sur le service Xbox Cloud Gaming. Il suffit d’avoir un nom d’usager Microsoft. Nous avons ainsi pu ouvrir Fortnite et y jouer sur un Mac, un iPhone et un Pixel de Google sans problème. Il s’agit du premier jeu gratuit offert sur cette plateforme, et le Canada est un des 26 pays à profiter dès maintenant de sa version bêta.

Consultez le site pour accéder à Xbox Cloud Gaming

Kindle

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE

Amazon a annoncé une première ouverture en 15 ans pour le populaire format ePub, qui pourra être envoyé par courriel dans les liseuses Kindle.

Le principal défaut des liseuses Kindle d’Amazon, c’est leur incompatibilité avec le format de livres numériques le plus populaire, ePub. Un petit changement dans la section Kindle, d’abord relevé par le site GoodEReader, a ravivé l’espoir que ces liseuses accepteraient finalement ce format, ouvrant même la porte à la possibilité d’y télécharger des livres ePub protégés empruntés à la bibliothèque. La réalité est plus modeste : on pourra, à la fin de 2022, envoyer par courriel des livres en format ePub vers une Kindle, mais ils seront convertis dans le format maison d’Amazon, AZW3. Il s’agit cependant d’une première ouverture en 15 ans pour ce format, laissant espérer une compatibilité totale. Amazon n’a pas réagi à cette nouvelle.

Lisez l’article de BeGeek à ce sujet

Hameçonnage

Selon le rapport 2021 de Cisco sur la cybersécurité, l’hameçonnage est la méthode utilisée dans 90 % des brèches informatiques répertoriées dans le monde. Il s’agit d’une des méthodes les plus simples qui utilise le maillon faible en informatique, l’utilisateur, à qui on soutire des informations en se faisant passer pour un interlocuteur légitime. La firme Zscaler, rapporte AtlasVPN, a dressé le portrait-robot des identités les plus souvent usurpées pour cette fraude. En tête, à 36,6 %, on trouve Microsoft, avec ses produits comme OneDrive et Outlook et son système d’exploitation Windows utilisé par trois ordinateurs sur quatre. Les cyberfraudeurs appâtent également leurs victimes avec des promesses de services illégaux, donc moins coûteux, de diffusion de musique ou de vidéo en direct.

Lisez le rapport intégral (en anglais)