Avec son beau design, son interface améliorée et des capteurs à la tonne, la Galaxy Watch4 Classic est de toute évidence la meilleure montre intelligente pour Android. Enlevez-lui quelques facteurs irritants, notamment l’absence de l’Assistant Google et une autonomie de pile limitée, et elle deviendra une rivale de taille pour l’Apple Watch.

Karim Benessaieh
Karim Benessaieh La Presse

On aime

Fin août, Samsung a mis sur le marché ses deux premières montres roulant avec le système d’exploitation Wear OS, concocté avec Google, et délaissant son système maison Tizen. Il s’agit de la Galaxy Watch4 et de sa grande sœur plus coûteuse de 130 $, la Galaxy Watch4 Classic. C’est ce dernier modèle que nous avons testé.

Pour cet « extra », on a une montre en acier inoxydable, noir ou argent, plutôt qu’en aluminium. Elle est offerte en deux tailles d’écran, 46 mm et 42 mm, et, surtout, elle dispose de la fameuse roulette qui fait le tour de l’écran et permet la navigation dans les menus.

Évidemment, elle est instantanément détectée par notre téléphone Samsung dès qu’on l’allume. Pour tout autre appareil Android, il faut aller chercher l’application Galaxy Wearable et procéder à la connexion pas à pas. Il n’existe pas de version iOS.

Notre Watch4 Classic est nettement plus agile que les générations précédentes. Cette toute petite machine de 52 grammes dispose d’un processeur Exynos de 1,8 GHz, avec 1,5 Go de RAM et 16 Go de stockage interne. Son écran tactile AMOLED a une belle brillance et une définition remarquable.

Premier constat : l’association avec Google permet maintenant à ces montres Samsung d’avoir beaucoup plus d’applications tierces offertes sur le Google Play Store. Nous avons ainsi eu la belle surprise de pouvoir y ajouter Spotify, Nike Run Club, Strava et Calm.

On dispose d’un attirail inégalé de capteurs. Commençons par celui qui apparaît pour la première fois dans une montre intelligente, le capteur d’analyse d’impédance bioélectrique (BIA, selon son acronyme anglais). Il permet de mesurer en une quinzaine de secondes, en mettant deux doigts sur les boutons de la montre, le taux de gras, les masses musculaire et osseuse, le pourcentage d’eau et encore plus. On dispose en outre d’un capteur de fréquence cardiaque et d’une mesure de l’oxygène sanguin. La montre peut même, théoriquement, relever votre pression artérielle et établir un électrocardiogramme (ECG). On y reviendra.

Il serait interminable de décrire tout ce qu’une telle montre sait faire – en plus de donner l’heure, feront remarquer quelques lecteurs facétieux. L’écran principal, selon le modèle choisi, vous donnera d’un coup les prévisions météo, votre prochain rendez-vous, votre niveau d’activité du jour ou des informations biométriques. On peut bien entendu répondre à un appel téléphonique directement sur la montre, ainsi qu’y lire des textos et des courriels et y répondre grâce à la reconnaissance vocale de Bixby, l’assistant vocal de Samsung. Elle peut contrôler le volume de la musique, qu’elle soit jouée sur le téléphone ou stockée dans ses 16 Go, arrêter, avancer ou reculer la chanson.

Wear OS permet en outre d’afficher Google Maps. On peut voir sur le poignet ce que l’appareil photo du téléphone voit, et le déclencher au moment opportun.

Enfin, mentionnons nos deux fonctions préférées toutes bêtes : lancer un minuteur et la laisser nous rappeler de faire une petite marche toutes les heures.

On aime moins

L’assistant vocal Bixby comprend bien le français, mais il n’existe toujours pas de version québécoise et il n’a pas du tout le naturel de l’Assistant Google. Pire, il ne sert à rien pour contrôler les appareils domotiques de la maison, puisqu’il n’a pas accès à Google Home.

L’ECG et la tension artérielle ne sont pas offerts au Canada.

La pile est censée durer 40 heures. Nous avons plutôt évalué son autonomie autour de 36 heures, ce qui est nettement sous la norme.

On peut théoriquement utiliser la puce NFC de la montre pour payer à la caisse, avec Samsung Pay. Mais seule une minorité d’institutions bancaires y ont adhéré au Canada, dont RBC et Scotiabank. Nous n’avons jamais pu faire le test malgré les quatre cartes dans notre portefeuille.

On achète ?

Si vous faites partie de la minorité d’utilisateurs qui aiment les montres intelligentes, et nous en faisons résolument partie, la Galaxy Watch4 Classic est la meilleure. On parle ici du côté Android, puisque cette montre n’a aucun intérêt pour un propriétaire d’iPhone. Évidemment, il faut être prêt à débourser gros, à partir de 459 $, pour une machine de cette qualité.

Galaxy Watch4 Classic

Fabricant : Samsung
Prix : de 459 $ (42 mm, Bluetooth) à 569 $ (46 mm, LTE)
Note : 4,5 sur 5