Nintendo n’est jamais à court d’idées étonnantes, et celle de Mario Kart Live : Home Circuit est tout à fait géniale. Imaginez une vraie voiture téléguidée conduite par une figurine Mario qui se déplace dans votre salon, utilisant sa caméra et la réalité augmentée pour récréer des circuits de course dignes de Mario Kart. Fascinant en théorie, mais terriblement frustrant à l'usage.

Karim Benessaieh Karim Benessaieh
La Presse

Disponible depuis le 16 octobre dernier, Mario Kart Live : Home Circuit pose un nouveau jalon dans l’utilisation de la réalité augmentée pour la Nintendo Switch. On ne s’en cachera pas, les journalistes invités lors du dévoilement en vidéoconférence fin septembre étaient totalement séduits et emballés par l’originalité du concept.

À l’intérieur de la boîte : une voiture téléguidée rouge et blanche avec un petit Mario de plastique au volant, quatre arches de carton numérotées de 1 à 4 et deux barrières. Il existe également une version avec Luigi. Vous téléchargez ensuite le jeu gratuitement et contrôlez votre voiture de course avec la commande de la Switch. Sa pile rechargeable lui donne une autonomie d’environ 90 minutes. On accélère avec le bouton A, freine ou recule avec le B, dérape avec le bouton R et contrôle la direction avec la manette sous le pouce.

PHOTO FOURNIE PAR NINTENDO

La voiture conduite par Mario ou Luigi dispose d’une caméra qui diffuse des images de la pièce réelle sur le petit écran de la Switch ou sur la télé.

Jusqu’à quatre voitures

Avec les arches et les barrières, vous délimitez une piste de course dans une pièce dégagée, à moins de cinq mètres de la console. Nintendo ne conseille pas d’installer l’ensemble à l’extérieur. Le circuit peut être circulaire, en forme de huit, entrelacé ; peu importe, il sera reconnu après qu’on se soit arrêté aux quatre arches.

Si vous avez des amis qui ont également Mario Kart Live, on peut faire courir jusqu’à quatre voitures en même temps, mais elles doivent être dans la même résidence, pas en ligne.

La voiture dispose d’une caméra qui diffuse des images de la pièce réelle sur le petit écran de la Switch ou sur la télé. Mais à la réalité s’ajoutent des images de synthèse : les arches deviennent de vrais points de passage pour la course, les obstacles au sol changent le revêtement de la piste et des adversaires virtuels viennent se frotter à vous pendant les épreuves. Des Koopalings, les « terreurs de Bowser » viennent vous asticoter, on doit se faufiler parmi les pièges habituels de Mario Kart — bananes, bombes, goudron — et collecter des pièces.

Les courses sont très courtes, cinq tours à peine, et viennent en 24 variantes de décors avec des puissances de 50 cc à 200 cc. En accumulant les récompenses, on peut modifier l’apparence de Mario et de sa voiture à l’écran, lui faire conduire par exemple une excavatrice, un bateau ou une navette spatiale.

IMAGE FOURNIE PAR NINTENDO

À la réalité s’ajoutent des images de synthèses : les arches deviennent de vrais points de passage pour la course, les obstacles au sol changent le revêtement de la piste et des adversaires virtuels viennent se frotter à vous pendant les épreuves.

Premier contact excitant

Tout cela, rappelons-le, pendant que défile en arrière-plan, sur l’écran de la Switch ou de la télé votre vrai salon. Mario se faufile entre vos meubles, le chat apparaît tout à coup à un tournant et vous voyez passer les jambes des autres membres de la famille sur votre circuit. La résolution de la caméra est plutôt basse et ne vous donnera pas un rendu spectaculaire, mais le concept fonctionne très bien,

Les premières minutes d’essai avec notre petite assistante de 10 ans ont donné lieu à un émerveillement incomparable. Cette expérience de réalité augmentée est tout à fait inédite.

Mais rapidement, les premiers défauts du concept ont commencé à apparaître. D’abord, nous ne disposons pas d’un gymnase pour créer notre piste de course, mais d’un salon de taille normale, de quelque 20 mètres carrés. Les virages viennent vite, les obstacles sont nombreux et très souvent, que ce soit entre les mains d’un enfant ou d’un joueur plus expérimenté, on se retrouve bloqué contre un meuble et on rate une arche pour buter contre un mur. Les obstacles virtuels — blocs de glace, lave, plantes carnivores — ont le même effet : votre voiture s’arrête ou dérape. Passer son temps à jouer des boutons A et B pour reculer, avancer, tourner et se remettre en position est lassant. Et les commandes de la petite voiture téléguidée sont forcément moins souples et intuitives que dans le jeu vidéo.

Il faut cependant convenir que, comme le promet Nintendo, la voiture téléguidée est solide et a supporté les nombreux accidents.

Deux courses à suivre

L’autre réserve, c’est qu’au-delà des possibilités de réalité augmentée, Mario Kart Live : Home Circuit n’est pas un jeu vidéo aussi riche, complet et prenant que le classique Mario Kart 100 % virtuel. On a beau s’extasier de reconnaître son salon en arrière-plan, oubliez toutes les envolées, les explosions de puissance, les dérapages loufoques et les pistes imaginaires de Mario Kart.

Autre constat : il y a deux courses en une dans ce jeu, celle de la vraie voiture qui roule sur le plancher et celle sur l’écran. Impossible pour un humain normal de suivre attentivement les deux. On se retrouve donc à suivre notre Mario à l’écran comme s’il s’agissait d’un jeu vidéo normal — mais plus limité — ou à regarder la voiture défiler dans la pièce comme une voiture téléguidée classique.

N’oublions pas que la piste doit être reconfigurée chaque fois que vous rangez les arches. On est loin d’un jeu vidéo classique qu’il suffit de démarrer dans le menu d’accueil de la Switch. On craint, en fait, qu’après quelques petites heures de surprise et d’émerveillement, l’ensemble de Mario Kart Live ne se retrouve à ramasser la poussière dans un coin du sous-sol.

Le verdict : impossible de ne pas saluer l’aspect innovant, presque révolutionnaire de ce mix de jeu vidéo et de réalité. L’idée est tout simplement brillante. Mais elle se bute à tellement d’irritants que le plaisir s’en trouve terni.

IMAGE FOURNIE PAR NINTENDO

Mario Kart Live : Home Circuit

Développeur : Velan Studios
Éditeur : Nintendo
Genre : jeu de course, réalité augmentée
Pour Nintendo Switch
Date de sortie : 16 octobre 2020
Prix : 129,99 $
Note : 3 sur 5