(San Francisco) Des centaines d’employés de Facebook ont signé une lettre adressée au président et chef de la direction Mark Zuckerberg pour signaler leur opposition à la politique du réseau social qui permet à des politiciens de diffuser des mensonges dans leurs publicités.

Associated Press

Le quotidien The New York Times a rapportait lundi que plus de 250 employés ont apposé leur signature à cette lettre, exhortant les dirigeants de Facebook à changer une politique qui, selon eux, menace les valeurs défendues par Facebook. Bien qu’ils ne représentent qu’une petite fraction des 35 000 employés de Facebook, il s’agit d’un rare exemple de dissension au sein de cette entreprise, contrairement à Google ou à Amazon.

Une porte-parole de Facebook a déclaré que l’entreprise apprécie le fait que ses employés expriment leurs préoccupations, mais qu’elle « reste engagée à ne pas censurer les discours politiques ».

La lettre découle de nombreuses critiques dirigées à l’endroit de la politique de Facebook en matière de publicités politiques, notamment de la part de la sénatrice Elizabeth Warren, aspirante-candidate démocrate à la présidence.