Oxford a mis en vente ses participations dans le populaire Quartier DIX30 à Brossard, la propriété la plus coûteuse de toute l’agglomération de Longueuil.

Publié le 28 avril
André Dubuc
André Dubuc La Presse

Il s’agira d’une autre disposition d’actif au Québec pour ce propriétaire qui s’est départi de ses deux dernières tours de bureaux au centre-ville de Montréal dans les dernières années.

Selon plusieurs sources, la filiale immobilière de la Caisse de retraite des employés municipaux de l’Ontario s’apprête à conclure la vente de ses participations dans le centre commercial « style de vie » de la Rive-Sud.

« Nous n’avons pas pour politique de commenter les transactions potentielles en cours », a répondu par courriel Daniel O’Donnell, porte-parole de la société immobilière torontoise.

Oxford avait acquis la moitié des participations du Quartier DIX30 en 2014 pour un prix qui n’avait pas été divulgué à l’époque.

« Nous sommes liés par une entente de confidentialité », a dit Claude Marcotte, associé et vice-président principal de Carbonleo, copropriétaire du Quartier DIX30 avec Oxford.

Propriété d’Andrew Lutfy, Carbonleo est le promoteur qui cherche à bâtir Royalmount à Mont-Royal. Il a aussi réaménagé le quadrilatère du luxe à Montréal, angle de la Montagne et Sainte-Catherine Ouest. Issue de Devimco, créateur du DIX30, la société Carbonleo a vu le jour en 2013. Elle était alors dirigée par Jean-François Breton.

L’identité du futur acquéreur des parts d’Oxford n’a pas encore été confirmée publiquement.

Un scénario possible est que Carbonleo et ses partenaires financiers, comme la caisse de retraite d’Hydro-Québec et des fortunes privées, rachètent les participations d’Oxford.

Deux des grandes caisses de retraite canadiennes, très présentes au Québec, passent leur tour. Ni Ivanhoé Cambridge, filiale de la Caisse de dépôt, ni Cadillac Fairview n’achèteront les participations du DIX30, nous a-t-on informé.

À l’instar de plusieurs investisseurs institutionnels, Ivanhoé se détourne des centres commerciaux pour mieux se concentrer sur les propriétés industrielles et le résidentiel multilocatif.

Du côté de Cadillac Fairview, ses dirigeants en ont déjà plein les bras avec leurs propres projets autour du Centre Bell et leurs centres à la mode comme le Fairview Pointe-Claire.

Volonté de densifier le terrain

Carbonleo est en négociations avec la Ville de Brossard pour ajouter des bâtiments résidentiels sur sa propriété, indique le registre des lobbyistes.

« C’est un terrain qui dispose d’un emplacement extraordinaire », dit un cadre haut placé dans l’industrie, en référence à la mise en service prochaine du Réseau express métropolitain (REM). Ce haut dirigeant tient à ne pas être nommé pour ne pas nuire à ses relations d’affaires.

Récemment, DIX30 a refusé de renouveler le bail du resto La Cage brasserie sportive, ce qui laisse à penser que les propriétaires du centre commercial cherchent à densifier le terrain avec l’ajout de bâtiments multirésidentiels.

« Nous voulions un bail de long terme pour pouvoir amortir les investissements requis sur une longue période. La direction du centre commercial n’a pas voulu s’engager avec nous à long terme », explique Anne Dongois, porte-parole de Sportscene, propriétaire de La Cage. L’établissement va tout bonnement traverser l’autoroute 10 pour s’installer chez Solar. L’ouverture est prévue à l’automne.

D’une superficie de 850 000 m2 (9,15 millions de pieds carrés), le Quartier DIX30 compte plus de 300 magasins et de 50 restaurants. Le centre dispose aussi de 10 000 places de stationnement, dont 3500 intérieures. Environ 23 millions de visiteurs y accourent chaque année.

Oxford retire ses billes du Québec

Il y a 20 ans, Oxford, en compagnie de la Caisse de dépôt, occupait une position dominante à titre de propriétaire-gestionnaire d’immeubles de bureaux au centre-ville. Ce n’est plus le cas aujourd’hui.

PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE

Le 1250, boulevard René-Lévesque Ouest (au centre)

Dans les dernières années, Oxford a vendu ses participations dans deux tours de bureaux du centre-ville, soit le 1250, boulevard René-Lévesque Ouest à Bentall Kennedy et à la Sun Life et le 1100, boulevard René-Lévesque Ouest. Dans ce dernier cas, l’acquéreur est le Groupe Petra, filiale immobilière de l’empire Saputo, et Groupe Mach.

Oxford a aussi vendu de grandes surfaces tout juste au nord des Galeries de la Capitale, à Québec, au Groupe Mach. Joint par texto, le président de Mach, Vincent Chiara, a indiqué qu’il n’était pas à la table de négociations concernant le DIX30.

Oxford a aussi vendu en mars 2021 un portefeuille d’appartements locatifs à Québec à un investisseur local.

Au Québec, il ne reste plus à Oxford que ses participations de 50 % dans les Galeries de la Capitale, selon notre compréhension, et des immeubles multilocatifs, comme les appartements La Cité, un complexe d’appartements situé avenue du Parc, au nord du centre-ville, près de l’Université McGill.

La société immobilière s’en défend

« La vente du 1100 et du 1250 René-Lévesque Ouest à Montréal s’inscrit dans un processus à long terme visant à atteindre des niveaux de diversification plus élevés au sein de notre portefeuille immobilier », indique Daniel O’Donnell, porte-parole d’Oxford.

À l’instar d’Ivanhoé Cambridge, Oxford diminue depuis trois ans son exposition aux bureaux et aux centres commerciaux pour investir davantage dans l’industriel, le multirésidentiel et le secteur des sciences de la vie.

« Nous explorons activement les possibilités d’investir davantage dans ces secteurs au Québec, où nous continuons d’avoir une vision favorable », soutient M. O’Donnell.

En savoir plus

  • 760 millions
    Valeur inscrite au rôle d’évaluation municipale du Quartier DIX30
    Source : agglomération de Longueuil