À la veille d’une relance de la construction d’habitations au Versant Soleil, la station de ski des Laurentides est consciente des améliorations à apporter à son domaine skiable plus de 20 ans après l’ouverture de ce versant.

Publié le 23 avril
André Dubuc
André Dubuc La Presse

« On continue à réfléchir à ajouter des pistes skiables au Versant Soleil », dit Annique Aird, vice-présidente, ventes, marketing et communications, de Station Mont Tremblant. « Quand on attache des gens qui vont y habiter avec des maisons et des condos, ça prend du territoire skiable », reconnaît-elle.

Tout juste avant la COVID-19, Tremblant avait annoncé l’ouverture d’un nouveau sommet, Timber, de même que l’aménagement d’une pente-école au Versant Soleil, un investissement de 8 millions. Depuis, le projet a été mis sur pause.

« Le projet est encore sur la table de projets. C’est une question de comment la maison mère [qui détient 15 centres de villégiature] alloue son capital », dit Mme Aird.

Mardi dernier, le promoteur Brivia, connu pour ses projets urbains, annonçait un lotissement de 500 logements en plusieurs phases au Versant Soleil. Il souhaite commencer la vente des logements de la première phase à l’automne.

Depuis l’achat de Tremblant par Alterra Mountain Company en 2017, les investissements y ont repris après la longue parenthèse de Fortress, propriétaire de 2006 à 2017.

Alterra a investi 31 millions dans la montagne, notamment dans le remplacement d’un télésiège fixe triple par un quadruple débrayable, l’ajout de pistes, l’augmentation de la capacité d’enneigement en vue de développements futurs sur la montagne et l’agrandissement du restaurant au sommet de la montagne.

Annique Aird, vice-présidente, ventes, marketing et communications, de Station Mont Tremblant

Toujours selon Mme Aird, cet engagement a eu un effet d’entraînement. Les lotissements Verbier (139 logements près du golf Le Géant), Pure (39 maisons en rangée au golf Le Diable), Pinnacle (58 maisons et jumelés au golf Le Géant) et Lagom (25 maisons près du golf Le Géant) représentent collectivement près de 150 millions en lotissement.

Nouveau départ

Pour ce qui est du projet de Brivia, la Ville de Mont-Tremblant a confirmé avoir accepté le plan image, lequel lui permet d’avoir une vision macro des projets intégrés à venir. « Cette étape permet entre autres d’obtenir une étude environnementale ainsi qu’une planification de l’aménagement du terrain et de la gestion des eaux de surface », explique Maxime Dorais, responsable des communications.

Un permis de construction de rue et un permis de remblais et déblais pour la construction de la minipiste de ski traversant le projet ont été délivrés.

Concernant les prochaines étapes, le comité consultatif et le conseil municipal devront étudier les plans d’implantation et d’intégration architecturale, applicables pour les constructions sur une grande partie du terrain visé, puis se prononcer.

Si Brivia va de l’avant comme prévu avec son projet l’automne prochain, ce sera un nouveau départ pour le Versant Soleil, dont l’aménagement a longtemps été retardé.

Depuis la construction du complexe Étoile du Matin et de la maison de jeu de Loto-Québec, ouverte en 2009, le Versant Soleil n’a pas connu d’autres constructions dignes de ce nom.

Il n’est toutefois plus question de faire du voisinage du casino une destination d’affaires et de congrès. En revanche, « l’idée d’avoir de l’hôtellerie au Versant Soleil est encore dans les réflexions », indique Mme Aird.

La réflexion se poursuit quant au nombre total de logements qu’accueillera le secteur, ajoute-t-elle. À l’époque de la construction du casino, on parlait de 1000 à 1500 logements au Versant Soleil.

Un autre promoteur veut construire 122 logements en copropriété dans un projet baptisé Ostrya Tremblant. Par ailleurs, la chaîne C Hôtels a abandonné l’idée de construire un établissement au Versant Soleil, d’après la station.

De son côté, le regroupement Les Amis de Mont-Tremblant s’inquiète de l’accessibilité au site. « On parle d’ajouter 500 unités au Versant Soleil, et il y a déjà du trafic sur la montée Ryan », souligne Jean-Luc Trahan, son président. Est-ce qu’il y a des projets pour augmenter le débit de la montée Ryan ? demande-t-il. À l’époque, il était question de prolonger la montée Kavanagh pour qu’elle enjambe la rivière du Diable et se branche directement sur le chemin Duplessis pour créer un nouvel accès au Versant Soleil », se souvient-il.

En savoir plus

  • 2,5 millions
    Nombre de visiteurs à la station en 2019
    Source : Station Mont Tremblant
    2100
    Nombre approximatif de logements
    Source : Station Mont Tremblant