(New York) La société américaine US Bank a annoncé mardi vouloir racheter les activités de banque de détail du groupe japonais Mitsubishi UFJ Financial Group (MUFG) aux États-Unis, MUFG Union Bank, pour environ 8 milliards de dollars, une opération qui lui permet de se renforcer sur la côte ouest du pays.  

Agence France-Presse

L’opération devrait en effet permettre à US Bank, basée à Minneapolis dans le centre des États-Unis, d’ajouter à son portefeuille de clients plus d’un million de particuliers et environ 190 000 petites entreprises.

US Bank, la 5e banque du pays en matière d’actifs, assure qu’elle restera présente sur tous les marchés où est actuellement implanté MUFG Union Bank dans les États de Californie, Washington et Oregon.

MUFG Union Bank compte actuellement 305 agences principalement installées sur la côte ouest avec des agences commerciales basées dans les États du Texas, de l’Illinois, de New York et de Géorgie.

Selon les termes de l’accord, US Bank va verser 5,5 milliards de dollars en numéraires et environ 44 millions d’actions.

La transaction n’inclut pas les services de banque d’affaires et d’investissement de MUFG aux États-Unis et certains autres actifs.  

Pour Kevin Cronin, responsable du groupe japonais dans la zone Amériques, l’opération va permettre à son entreprise de se concentrer « sur l’accélération de la croissance de ses activités de grands comptes ».

La transaction, approuvée par les conseils d’administration des deux sociétés, devrait être finalisée au premier semestre 2022.

MUFG avait pris le contrôle de Union Bank en 2008.  

D’autres grandes banques étrangères qui avaient tenté l’aventure de la banque de détail aux États-Unis ont aussi choisi récemment d’y mettre fin, à l’instar de la banque espagnole BBVA qui a finalisé en juin la cession de sa filiale aux États-Unis au groupe américain PNC Financial Services ou de la société britannique HSBC qui a annoncé en mai vouloir se séparer de son réseau d’agences dans le pays.