Le gouvernement du Québec prêtera 54,8 millions de dollars à l’entreprise américaine de commerce infonuagique AppDirect Canada. Cet investissement donnera lieu à la création de 730 emplois à Montréal sur une période de cinq ans, a affirmé le premier ministre du Québec en conférence de presse jeudi après-midi.

Alice Girard-Bossé Alice Girard-Bossé
La Presse

Le prêt de 54,8 millions de dollars CA, du gouvernement du Québec, par l’intermédiaire d’Investissement Québec, servira à créer 730 nouveaux emplois, avec un salaire d’environ 100 000 $ par année qui s’ajouteront aux 190 emplois existants dans son bureau de Montréal, devenant ainsi le siège canadien de l’entreprise.

« Le Québec est rendu un des endroits le plus recherchés dans le monde pour travailler sur les technologies de l’information », a affirmé le premier ministre du Québec, François Legault. Il a ensuite encouragé les jeunes à étudier en technologie de l’information et en informatique et a mentionné son désir d’inviter plus d’immigrants qui sont qualifiés en technologie de l’information à venir s’établir au Québec.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

François Legault

L’entreprise, dont le siège social est situé à San Francisco, offre une boutique en ligne de services infonuagiques. Ainsi, au lieu qu’une entreprise investisse de grandes sommes sur l’achat de logiciels, d’équipements et de bases de données pour chaque ordinateur, l’infonuagique permet l’accès à une multitude d’infrastructures informatiques disponible par abonnement dans un nuage plutôt que sur un disque dur. Cela permet alors aux petites et moyennes entreprises d’avoir accès à des logiciels puissants sans réaliser des investissements importants.

La plateforme a été fondée il y a une dizaine d’années par le Montréalais Nicolas Desmarais et l’Ontarien, Daniel Saks. Elle compte actuellement près de 800 emplois répartis à travers le monde et son chiffre d’affaires se chiffre en centaines de millions de dollars.

« Avec une plus grande présence à Montréal, nous sommes certains que nous trouverons le talent et les idées qui nous permettront de continuer à croître, à stimuler l’innovation et à être un chef de file du commerce par abonnement », a soutenu Daniel Saks, cofondateur et coprésident-directeur général d’AppDirect, lors de l’annonce.

Ces nouveaux emplois représenteront un accroissement de la masse salariale évalué à 235 millions de dollars dans les cinq premières années, soutient le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon. Un pardon sur les intérêts pourra également être accordé. Une portion des intérêts du prêt n’aura donc pas à être remboursée par AppDirect Canada selon le nombre de nouveaux emplois créés.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Pierre Fitzgibbon

Au cours des dernières semaines, l’entreprise a également illustré son désir de croissance dans la métropole en créant un poste de chef de la direction, technologies de l’information. Le poste en question a été confié à Pierre-Luc Bisaillon, qui a occupé, au cours des trois dernières années un poste similaire au Cirque du Soleil. L’embauche dans les bureaux montréalais continue par ailleurs à se poursuivre.

« La compagnie a connu une forte croissance depuis l’ouverture de son bureau à Montréal en 2014. L’investissement d’aujourd’hui va permettre d’accélérer cette croissance », a soutenu M. Bisaillon.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Pierre-Luc Bisaillon

De nombreux actionnaires d’AppDirect sont québécois, notamment avec la Caisse de dépôt et placement, Nicolas Desmarais, créateurs de l’entreprise et petit-fils de feu Paul Desmarais et l’entreprise d’investissement Inovia. La banque JP Morgan et la firme d’investissement Mithril font partie des investisseurs américains.

À l’heure actuelle, le marché des applications logicielles infonuagiques et des services de télécommunication est évalué à plus de 350 milliards de dollars américains.