(Vancouver) Telus a affiché jeudi un bénéfice du premier trimestre en baisse de 19 % par rapport à l’an dernier, les investissements dans son réseau et une augmentation des dépenses comptables liées aux acquisitions ayant plus que contrebalancé la croissance des profits tirés de ses activités.

La Presse canadienne

Le géant des télécommunications établi à Vancouver a engrangé un profit de 353 millions, soit 28 cents par action, pour le trimestre clos le 31 mars. Lors de la même période l’an dernier, il avait réalisé un bénéfice de 437 millions, ou 36 cents par action.

Les revenus d’exploitation ont progressé de 5,4 % pour atteindre 3,69 milliards, comparativement à près de 3,51 milliards l’an dernier.

Après ajustements, le bénéfice du plus récent trimestre atteint 32 cents par action, alors qu’il avait été de 38 cents par action un an plus tôt.

Les analystes s’attendaient en moyenne à ce que Telus réalise un bénéfice ajusté de 35 cents par action, à partir de revenus de près de 3,68 milliards, selon les prévisions recueillies par la firme de données financières Refinitiv.

Telus a précisé que son dividende trimestriel de 29 125 cents par action était maintenu, mais qu’elle retirait ses prévisions financières pour l’exercice 2020, en raison de l’incertitude attribuable à la pandémie de COVID-19.