Le producteur de pot de l’Outaouais Hexo prévient qu’elle s’apprête à enregistrer une perte de valeur « importante », retarde la publication de ses résultats trimestriels, et interdit à ses dirigeants, administrateurs et autres initiés de négocier le titre en bourse.

Richard Dufour Richard Dufour
La Presse

Cette interdiction sera maintenue tant que la performance financière des mois de novembre, décembre et janvier ne sera pas publiée.

En réaction, le titre d’Hexo perdait 30 % de sa valeur restante, à 67 cents en début de séance à la Bourse de Toronto.

Le retard dans le dépôt des résultats trimestriels est attribué à des « circonstances exceptionnelles ». La direction précise que le calcul de la perte de valeur enregistrée est « complexe » et que cette perte de valeur s’établira entre 265 et 280 millions.

« L’industrie a vu un déploiement plus lent que prévu des points de vente au détail au Canada ainsi que des retards dans l’approbation par le gouvernement des produits dérivés du cannabis, ce qui a limité les canaux de distribution et nui autant aux ventes globales sur le marché qu’au rendement. Ces facteurs manifestent une perte de valeur sur les stocks, les immobilisations corporelles, les actifs incorporels et le fonds commercial de la Société », souligne la direction.

Compte tenu de la capacité excédentaire de produits cultivés dans le marché et de la demande estimative prévue de produits du cannabis (à cause du développement plus lent que prévu des marchés, dit-on), Hexo indique par ailleurs ne plus envisager de reprendre les activités d’exploitation à ses installations de Niagara et les met en vente.

Les installations de Niagara englobent notamment des terrains, des serres, des permis de culture et de production.

La direction souligne aussi que les résultats qu’elle publiera sont préparés sur la base de la continuité de l’exploitation, ce qui suppose qu’elle pourra maintenir ses activités, réaliser ses actifs et régler ses passifs dans le cours normal des affaires à mesure qu’ils deviennent exigibles dans un avenir prévisible.

Hexo ajoute cependant que même si elle a réussi à obtenir du financement par le passé, cela ne garantit pas qu’elle soit en mesure d’obtenir du financement supplémentaire ou que ce dernier soit offert à des conditions raisonnables. « Combinées aux pertes accumulées à ce jour, ces conditions témoignent de l’existence d’une grande incertitude qui est susceptible de mettre en doute la capacité de l’entreprise à poursuivre ses activités. »