(LAC WINDFALL, Eeyou Istchee) Une nouvelle estimation des ressources minérales publiée mercredi par Minière Osisko élève désormais le site Windfall au rang de gîte aurifère de classe mondiale.

Marc Tison Marc Tison
La Presse

Les ressources indiquées s’élèvent maintenant à 1,21 million d’onces d’or, et les ressources présumées à 3,94 millions d’onces, ce qui lui fait franchir la barrière psychologique des 5 millions d’onces, porte d’accès au club mondial.

Le gîte est situé à environ 200 km au nord-est de Val-d’Or et 115 kilomètres à l’est de la ville de Lebel-sur-Quévillon, dans la région d’Eeyou Istchee Baie-James.

INFOGRAPHIE LA PRESSE

La nouvelle estimation ajoute l’analyse de 400 000 m de forage supplémentaires à l’estimation précédente publiée en novembre 2018.

Ces nouveaux résultats, en date du 3 janvier, accroissent de 60 % l’estimation des ressources indiquées, avec l’ajout de 452 000 onces, et de 66 % celle des ressources présumées, avec un apport de 1 572 000 onces.

Ressources indiquées : 
• 1,21 million d’onces d’or à une teneur moyenne de 9,1 grammes par tonne (g/tonne)
Ressources présumées : 
• 3,94 millions d’onces d’or à une teneur moyenne de 8,4 g/tonne

La zone Lynx, découverte en 2016 par Osisko, est particulièrement prometteuse, avec une teneur moyenne supérieure à 10 g/tonne. Elle englobe la majorité des ressources minérales indiquées et présumées, qui sont entièrement situées à moins de 1200 mètres de profondeur.

Nous étions confiants, depuis qu’Osisko a découvert Lynx en 2016, que nous avions un autre gîte aurifère de classe mondiale en devenir à Windfall.

Extrait d'un communiqué de John Burzynski, président et chef de la direction d’Osisko

Sur place à Windfall, le vice-président sénior exploration, Mathieu Savard, a annoncé l’heureuse nouvelle à son équipe de géologues, mercredi en fin d’après-midi.

« On est très fiers, c’est le résultat de quatre années de travail acharné », a-t-il commenté. « C’est un gros jalon dans le projet. La prochaine étape est l’étude de faisabilité, probablement vers la fin de l’année. »

Minière Osisko a investi environ 250 millions en forage sur le site Windfall depuis 2015.

Le projet d’exploration en cours a débuté en octobre 2015 avec un programme de forage de 50 000 mètres. D’accroissement en ajout, il a franchi la barrière du million de mètres le 6 février dernier.

Un forage de 3467 m

Le 26 janvier, un forage avait atteint la longueur de 3467 m, établissant un nouveau record canadien pour le forage au diamant. Il a montré de fortes indications que le système aurifère Windfall s’étendait à plus de 2,5 km de la surface.

Le camp d’exploration Windfall, en bordure du lac du même nom, accueille près de 250 travailleurs. Le forage se poursuit sur le site, où 19 foreuses sont actuellement en activité.

Une rampe d’exploration, qui s’enfonce à 310 m sous la surface, poursuivra sa progression, procurant une voie d’accès au forage à l’horizontale.

« Il y a beaucoup de potentiel d’expansion dans le système de Lynx et dans le système Underdog, a indiqué Mathieu Savard. Le système Triple 8 ne fait pas partie de l’estimation des ressources minérales en ce moment. Donc, il y a encore du potentiel là. »

Notons qu’il ne faut pas confondre Minière Osisko (OSK à Toronto) avec Redevances aurifères Osisko (OR), bien que la seconde détienne 15,9 % des actions de la première.