(Toronto) Cineplex a perdu près de 100 millions au deuxième en plus de voir ses revenus plonger d’environ 95 % alors que ses cinémas étaient fermés en raison de la pandémie de COVID-19.

Tara Deschamps La Presse canadienne

« Nos résultats ont été gravement affectés par [la crise sanitaire], ce qui a provoqué d’importantes baisses par rapport à l’an dernier », a souligné vendredi le chef de la direction de la compagnie, Ellis Jacob.

Au cours du trimestre terminé le 30 juin, la chaîne torontoise a perdu 98,9 millions, ou 1,56 $ par action, alors qu’elle avait engrangé un bénéfice de 19,4 millions, ou 31 cents par action, il y a un an. Les revenus ont plongé à 22 millions, alors qu’ils avaient été de 438,9 millions au deuxième trimestre de l’exercice précédent.

Le trimestre a offert un aperçu des répercussions de la COVID-19 sur les activités de Cineplex, qui devait passer dans le giron d’une société britannique avant que l’accord de 2,8 milliards ne soit résilié en juin.

En raison de la crise sanitaire, la chaîne de cinémas a été contrainte de procéder à des mises à pied temporaires, réduire les salaires de ses employés en plus de négocier des assouplissements avec certains propriétaires immobiliers.

« Alors que nous naviguons à travers une période unique, nous continuerons à prendre des décisions audacieuses et mettre de l’avant des solutions qui peuvent s’avérer difficiles mais nécessaires », a prévenu M. Jacob.

Cineplex a commencé à rouvrir lentement les salles ces derniers mois, mais cinéphiles qui retournent au cinéma vivent une expérience différente de celle qu’ils ont quittée en mars. Pour garder les invités à distance, des sièges réservés ont été déployés dans chaque auditorium.

Les comptoirs de nourriture, jadis une importante source de revenus pour Cineplex, n’offriront que du maïs soufflé et quelques autres articles — ceux qui nécessitent une cuisson plus compliquée ne seront pas disponibles pour l’instant.

Pour convaincre les cinéphiles inquiets, Cineplex a réduit le prix de certains billets à 5 $ et d’autres à moins de 3 $. Elle recommande étalement à ses clients de porter un couvre-visage.

Cineplex ne peut plus compter sur d’importantes productions. La plupart des studios ont repoussé les dates de sortie de leurs films très attendus, notamment Top Gun 2 et les suites de Star Wars et Avatar. Cineplex présente plutôt des films sortis avant la pandémie.

Parallèlement à sa performance financière, la société a également vu l’entreprise britannique Cineworld Group PLC renoncer, le 12 juin, à l’accord en place visant à l’acquérir. Cineplex a intenté une poursuite à l’endroit de Cineworld.

M. Jacob s’attend à un dénouement en septembre 2021 dans cette affaire, a-t-il dit, vendredi.