(Washington) Un ressortissant chinois, ancien salarié de Monsanto, a été inculpé d’espionnage industriel et de vol de secrets commerciaux, a fait savoir jeudi le ministère américain de la Justice.

Agence France-Presse

Haitao Xiang, 42 ans, était salarié du grand semencier américain et de sa filiale The Climate Corporation de 2008 à 2017, selon un communiqué du ministère.

Il a été arrêté en juin 2017 dans un aéroport, muni d’un aller simple pour la Chine et de copies d’un logiciel sur lequel il travaillait.

« Cette inculpation est un nouvel exemple de l’utilisation par le gouvernement chinois de programmes pour encourager les salariés à voler la propriété intellectuelle de leurs employeurs américains », a dénoncé le ministre-adjoint de la Justice chargé des questions de sécurité nationale, John Demers.

« La technologie révolutionnaire au cœur de cette affaire représente à la fois le meilleur de l’ingéniosité américaine et la raison pour laquelle le gouvernement chinois est si désespéré de la voler », a abondé John Brown, directeur adjoint du FBI pour le contre-espionnage.  

M. Xiang risque jusqu’à 15 ans d’emprisonnement et 5 millions de dollars d’amende pour chacun des trois chefs d’accusation d’espionnage retenus contre lui, et jusqu’à 10 ans et 250 000 dollars d’amende pour chacun des trois chefs d’accusation de vol de secrets commerciaux.