Luc Maurice a relevé son défi. Le fondateur de la chaîne de résidences pour personnes âgées a trouvé l’argent nécessaire pour racheter son partenaire de longue date Ipso Facto, avec qui il était en froid.

André Dubuc André Dubuc
La Presse

L’envers de la médaille, le contrôle de ce fleuron québécois passe sous contrôle étranger. À la conclusion, l’Américaine Ventas va dorénavant détenir 85 % de Groupe Maurice. Son fondateur, Luc Maurice, en détiendra 15 %.

La transaction porte sur 31 résidences et 4 en développement. La transaction se fait sur la base d’une valeur de portefeuille de 1,1 milliard en excluant la dette. Ventas obtient un droit pour acquérir toute nouvelle résidence du Groupe Maurice à l’avenir.

Pour sa part, Ipso Facto, fonds immobilier de la famille Bourgie, reçoit 987 millions pour ses participations dans Groupe Maurice.

Fondé en 1998, Groupe Maurice compte 2000 employés et 10 000 résidants.

Ventas est une fiducie de placement immobilier faisant partie du groupe des 500 sociétés du S&P. Elle détient 1200 éléments d’actif aux États-Unis.

Plus de détails suivront.