(Londres) Le gouverneur de la Banque d’Angleterre refuse de voir les cryptomonnaies actuelles comme les prochaines monnaies numériques de référence, a-t-il affirmé lundi à l’occasion du Forum économique mondial, sans qu’une alternative ne soit prête pour le moment.

Agence France-Presse

« Je ne pense pas que les monnaies numériques telles qu’elles ont été conçues à l’origine » répondent aux critères « de gouvernance d’une monnaie numérique durable », a expliqué Andrew Bailey lors d’une table ronde du rendez-vous économique annuel qui a délaissé exceptionnellement les neiges de Davos pour un format complètement virtuel.

« Nous n’y sommes pas encore » a continué le gouverneur à propos d’une éventuelle monnaie numérique de référence, malgré les nombreuses innovations dans le secteur des paiements,  

Il a insisté ensuite sur les reproches qui sont généralement faits aux cryptomonnaies : forte volatilité, utilisation possible au profit d’activités criminelles et plus largement, leur opacité.

La Banque d’Angleterre et le Trésor travaillent conjointement « sur la question de l’émission de monnaies digitales, complémentaires de l’argent liquide, par des banques centrales », avait indiqué le Trésor en novembre dernier.

Et ce ne sont pas les seuls. Début janvier, la présidente de la Banque centrale européenne Christine Lagarde avait abordé la question, imaginant un « euro numérique » d’ici cinq ans.

Auditionnée mardi dernier par les sénateurs américains, Janet Yellen, choisie par le nouveau président américain Joe Biden pour diriger le ministère de l’Économie, a pour sa part estimé que les cryptomonnaies étaient « principalement utilisées » pour le financement d’activités illicites et qu’elles représentaient une « préoccupation particulière ».  

Le gouvernement, a-t-elle ajouté, doit examiner les moyens de limiter leur usage et de s’assurer qu’elles ne deviennent pas un moyen de blanchir l’argent sale.

La première des cryptomonnaies, le bitcoin, a vu son cours flamber en début d’année à un niveau historiquement haut, jusqu’à près de 42 000 $ US. Il évoluait lundi vers 12 h 50 un peu en dessous de 34 000 $ US.