(Calgary) L’Alberta pourrait atteindre son objectif d’éliminer la production d’électricité à partir du charbon des années plus tôt que prévu grâce aux récentes annonces de conversion au gaz de centrales électriques fonctionnant actuellement au charbon, a indiqué vendredi un groupe de recherche environnemental.

La Presse Canadienne

Le Pembina Institute a bien accueilli jeudi la nouvelle voulant que Capital Power, d’Edmonton, s’apprête à dépenser près d’un milliard de dollars pour convertir au gaz naturel deux unités de génération au charbon dans sa centrale de Genesee, à l’ouest de la ville, dans le cadre d’un plan visant à cesser complètement d’utiliser le charbon d’ici 2023.

Selon Capital Power, les émissions directes annuelles de dioxyde de carbone à Genesee seront inférieures d’environ 3,4 millions de tonnes à celles de 2019 lorsque le projet sera terminé.

En novembre, TransAlta, établie à Calgary, a annoncé qu’elle mettrait fin à l’exploitation de sa mine de charbon thermique Highvale, à l’ouest d’Edmonton, d’ici la fin de 2021. Toutes ses centrales au charbon exploitées au Canada seront converties au gaz naturel quatre ans plus tôt que prévu.

Le gouvernement de l’Alberta a annoncé en 2015 qu’il éliminerait les émissions liées à la production d’électricité au charbon d’ici 2030. En 2014, 55 % de l’électricité de l’Alberta était produite par 18 générateurs alimentés au charbon.

Selon la directrice de l’énergie propre de Pembina, Binnu Jeyakumar, les mesures prises par les deux services publics et leur rival Atco se traduiront par une réduction significative des émissions et une meilleure santé pour les Albertains.

L’amélioration des coûts par rapport à la compétitivité de l’énergie renouvelable favorise la mise hors service des usines au charbon, a-t-elle expliqué, tout en applaudissant les investissements de Capital Power dans l’énergie solaire.

« L’élimination rapide du charbon en Alberta est également une excellente leçon de bonne élaboration de politiques en collaboration avec l’industrie et la société civile », a-t-elle affirmé.

« Alors que nous poursuivons cette transformation de notre secteur de l’électricité, il est primordial que des efforts pour soutenir les travailleurs et les communautés touchés soient entrepris. »