(Montréal) TCI Fund Management, qui réclame des changements à la direction de la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada (CN), accuse l’entreprise de ne pas avoir annoncé la démission de Julie Godin de son conseil d’administration de façon appropriée.

La Presse Canadienne

Le fonds d’investissement britannique reproche au Canadien National de ne pas avoir immédiatement publié de communiqué de presse au sujet de la démission, plus tôt en septembre.

Le CN a fait valoir que la démission avait été affichée sur le Système électronique de déclaration des initiés et sur son propre site internet de façon appropriée et dans les meilleurs délais, conformément à la législation sur les valeurs mobilières.

Le chemin de fer a ajouté que Mme Godin avait démissionné pour se concentrer sur son rôle de coprésidente du conseil et de vice-présidente exécutive à la planification et au développement stratégiques de l’entreprise chez CGI.

TCI a ouvertement critiqué les efforts du CN pour faire l’acquisition du chemin de fer américain Kansas City Southern (KCS) et a réclamé la tenue d’une assemblée extraordinaire des actionnaires de l’entreprise montréalaise afin de « rafraîchir » son conseil d’administration. Le fonds espère notamment faire élire au conseil quatre administrateurs qu’il a choisis, et a aussi proposé que l’ancien chef de l’exploitation du CN Jim Vena soit nommé pour remplacer l’actuel chef de la direction Jean-Jacques Ruest.

Le CN a annoncé plus tôt en septembre un nouveau plan stratégique qui vise notamment une réduction de ses dépenses en immobilisations, une augmentation des revenus d’exploitation et une amélioration de l’efficacité.

Entreprise dans cette dépêche : (TSX : CNR)