(Paris) Le constructeur ferroviaire français Alstom a annoncé jeudi le succès de son augmentation de capital de 2 milliards d’euros (3,1 milliards de dollars canadiens) qui va lui permettre de financer l’acquisition de Bombardier Transport, programmée fin janvier 2021.

Agence France-Presse

« Alstom franchit une étape décisive dans l’acquisition de Bombardier Transport avec la réalisation de son augmentation de capital. A la suite de l’obtention de toutes les autorisations réglementaires nécessaires, la réalisation de l’acquisition est désormais prévue le 29 janvier 2021 », s’est félicité le groupe français dans un communiqué.

Fin octobre, les actionnaires d’Alstom avaient donné leur feu vert à l’acquisition du canadien Bombardier Transport, pour un montant de 5,3 milliards d’euros.

Ce rachat — qui doit donner naissance au numéro deux mondial du rail — doit être en partie financé par une augmentation de capital.

La demande totale pour cette augmentation de capital « s’est élevée à plus de 3,4 milliards d’euros », a indiqué Alstom, précisant que « l’opération avait été sursouscrite, avec un taux de souscription d’environ 171,4 % ».

Un peu plus de 68 millions d’actions nouvelles ont été émises, à un prix de souscription unitaire de 29,50 euros, un prix très inférieur au cours actuel, 44,68 euros jeudi à la clôture.  

Participation de la Caisse de dépôt et placement

Sont également prévues « des augmentations de capital réservées à des affiliés de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) » — premier actionnaire de Bombardier Transport avec 32,5 % du capital — « et Bombardier Inc., pour des montants minimums respectifs de 2,63 milliards d’euros et 500 millions d’euros », est-il encore précisé.