Investissement Québec donne une nouvelle poussée dans le dos aux entrepreneurs de tous les secteurs qui veulent innover et améliorer leur productivité.

Hélène Baril Hélène Baril
La Presse

L’initiative Productivité innovation, le plan d’action lancé vendredi par le président d’Investissement Québec, Guy Leblanc, et le ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon, remplace et élargit le programme Manufacturiers innovants qui existe depuis 2016.

Les secteurs des mines, de la construction, du commerce de gros et de détail, du transport et des services professionnels, pourront profiter d’une aide financière et de plusieurs outils pour réaliser leurs ambitions.

« Comme les manufacturiers oeuvrent en interconnexion avec une foule d’autres entreprises, l’initiative interpellera aussi les entreprises des secteurs qui gravitent autour du manufacturier et qui vivent des enjeux similaires », explique Investissement Québec.

Des prêts sont offerts aux entreprises qui veulent adopter de nouvelles technologies comme la numérisation, la robotisation et l’intelligence artificielle. Le budget prévu par Investissement Québec est de 2,4 milliards pour quatre ans. « C'est une cible et non pas un plafond », a précisé son président, Guy Leblanc.

En plus du financement, les entreprises intéressées pourront aussi profiter de forums d’échanges virtuels, les labs Productivité Innovation et d’un accompagnement technologique personnalisé.

Le gouvernement du Québec espère que l’initiative Productivité Innovation connaisse autant de succès que la version manufacturière, qui a généré des investissements de 8 milliards depuis son lancement en 2016.