(Halifax) L’industrie canadienne de la restauration se prépare à l’impact des fermetures de terrasses avec l’arrivée du temps froid, et des experts estiment que la perte de places à l’extérieur pourrait lui être dévastatrice.

La Presse Canadienne

Sans aide gouvernementale ciblée, la combinaison d’une baisse de capacité et d’une deuxième vague potentielle de cas ce COVID-19 pourrait même paralyser l’industrie, ont indiqué des experts de services alimentaires.

Le vice-président de Restaurants Canada, David Lefebvre, demande à Ottawa de soutenir directement l’industrie au moyen de subventions pour les repas.

Il souligne notamment que même si le discours du Trône a prolongé la subvention salariale fédérale et un programme d’aide aux entreprises, le fait de subventionner les repas des clients aiderait directement les restaurants en difficulté à survivre.

Sylvain Charlebois, professeur spécialisé en distribution et politique alimentaires à l’Université Dalhousie, a noté que les restaurants faisaient preuve de créativité en installant des unités de chauffage extérieures et en proposant des couvertures aux clients, afin de pouvoir garder leur terrasse ouverte plus longtemps.

Même s’il convient qu’une aide plus ciblée est nécessaire, il qualifie les subventions de repas de « coupons alimentaires pour les riches » et juge que le programme de rabais sur les aliments et les boissons du Nouveau-Brunswick est une meilleure solution.