Les ventes au détail ont progressé de 0,6 % pour atteindre 52,9 milliards de dollars en juillet, principalement en raison de la hausse des ventes de véhicules (+ 3,3 %), de pièces et d’essence (+ 6,1 %).

Marie-Eve Fournier Marie-Eve Fournier
La Presse

En excluant ces secteurs, elles auraient reculé de 1,2 %, notamment en raison de la faiblesse des ventes des marchands de matériaux de construction et de fournitures de jardinage (- 11,6 %).

Les magasins d’alimentation ont également plombé le bilan mensuel avec des revenus en baisse de 2,1 %.

Selon Desjardins, il est fort probable que des pénuries de marchandise y soient pour quelque chose. « Cela est sans doute le cas en partie au sein des marchands de matériaux de construction et de jardinage », a écrit l’économiste principal Benoît P. Durocher dans une étude.

Les estimations provisoires de Statistique Canada indiquent que les ventes au détail ont augmenté de 1,1 % en août. « Même si la progression est nettement moins rapide que lors de la phase de rattrapage, les perspectives pour les prochains mois demeurent relativement positives », a ajouté M. Durocher.